Yatho de Elie Biel

[SERVICE-PRESSE]

Croyez-vous connaître toutes les tribus amérindiennes ? Et si je vous disais qu’un peuple caché au plus profond de la forêt du Montana dissimulait des dons extraordinaires ? Seriez-vous prêt à accepter l’impensable ? Découvrez Yatho de Elie Biel, livre en autoédition.

Je remercie Elie Biel pour l’envoi de son livre et de sa confiance.

Une agréable lecture.

Partie I : À la découverte du livre

> La couverture

Un coup de cœur. Elle est en parfaite harmonie avec l’univers créé par Elie Biel. Nous sentons une atmosphère rêveuse et poétique rappelant sans équivoque à la fois la nature et la tribu de l’histoire. L’attrape rêve peut également faire un lien avec l’héroïne dont sa vie devient un véritable cauchemar et seul son courage pourra les effacer.

> Description narrative

Le genre prédominant est la Fantasy. Plus précisément, nous évoluons dans de la romance paranormale. La romance paranormale est un sous-genre mettant en premier plan une histoire d’amour mêlé à des éléments de fantasy (individus avec des dons…) et se déroulant uniquement dans notre monde contemporain.

Le récit est écrit à la fois au point de vue interne, c’est-à-dire que le sujet est à la première personne « je » et au point de vue omniscient, signifiant que le lecteur connaît les sentiments, les pensées… de tous les personnages.

En commençant le roman, vous pourrez découvrir un lexique des prénoms de tous les protagonistes. Je vous conseille, néanmoins, de le lire une fois le roman terminé.

Il est important de noter que ce livre est un intégral condensé de la trilogie Un oiseau en cage. Le livre est donc divisé en trois parties.

> Résumé

Animatrice dans un ranch pour l’été, Amylianne ne se doute pas qu’en tombant amoureuse de Yatho, un sombre et mystérieux amérindien, elle se retrouvera malgré elle au cœur de conflits familiaux et piégée dans une tribu aux étranges pouvoirs…

Entre trahisons, manipulations et secrets, leur couple devra lutter contre les interdits et des complots visant à détruire leur union. Mais si un danger bien plus grand et redoutable risquait de détruire plus qu’une histoire d’amour ?

Le pire est à venir car en coulisses une sombre machination est en marche.

La vie de Amylianne ne tiendra plus qu’à un fil. Si elle et Yatho veulent survivre et préserver leur amour, ils n’auront d’autres choix que d’écouter leur instinct et faire preuve de courage.

Partie II : Mon Avis

Points positifs

> Le récit

L’histoire est cohérente du début jusqu’à la fin. Nous suivons avec une curiosité croissante les aventures de Amylianne et les sombres secrets pesants autour d’elle. Les questions sont nombreuses et le suspens trouve sa place. Des retournements de situations et des révélations sont bien menés. Nous voyageons de surprises en surprises. Certaines sont difficilement détectables, je pense notamment à la fin. Bien qu’en harmonie avec les idées de l’ennemi, elle n’en reste pas moins surprenante.

L’atmosphère est plaisante à découvrir. La nature est un des éléments centraux de cet intégral et nous plonge au cœur d’une tribu vivant en communion avec cette dernière. Bien que quelques aspects rappellent les tribus amérindiennes, l’auteure a créé son propre peuple avec ses mœurs, ses habitudes de vie, son passé… Elle a façonné une société totalement à part de la société de consommation avec une hiérarchie bien construite.

L’écrivain met en évidence plusieurs messages au fur et à mesure de l’avancement du récit. Elle tente de nous faire réfléchir sur l’impact de la société vis-à-vis de l’environnement mais aussi sur la vie de l’Homme en général, que ce soit au niveau des destructions massives, de la dépendance, des guerres… Toutefois, elle montre que rien n’est tout blanc ou tout noir, chaque peuple, croyance, individu est capable du meilleur comme du pire. Elle démontre qu’il faut éviter de généraliser car si certaines personnes agissent d’une certaine manière, ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. D’ailleurs, Elie Biel le représente très bien à travers la tribu pensant vivre en paix et en harmonie, alors qu’à l’instar de notre société, le mal rôde chez eux.

L’histoire d’amour impossible est un des éléments principaux. Même si nous nous doutons de l’issue, elle est bien menée et nous tient en haleine jusqu’au final. Nous suivons un couple capable de se battre jusqu’au bout avec amour et détermination pour vivre ensemble. De plus, mêlée à des capacités hors normes, des rivalités familiales et des complots, le récit prend une dimension plus large.

Pour continuer sur les capacités des héros, Elie Biel a de très bonnes idées. Elle sait très bien intégrer des faits scientifiques et les mélanger avec la fiction. Ainsi, elle donne de la crédibilité au texte.

> Les personnages

Le gros point fort de ce livre est les ennemis. Nous ne savons pas toujours à quels individus nous pouvons nous fier réellement. Plus nous poursuivons notre lecture, plus nous nous rendons compte que le véritable ennemi n’est pas celui que l’on croit. Petit à petit, nous discernons que chacun est un pion sur un échiquier, dissimulant l’identité du vrai « méchant » de l’histoire.

Yatho est un personnage nous révélant à chacune des trois parties une nouvelle part de son caractère. Il se transforme en fonction des événements vécus et permet d’en faire un protagoniste humain.

Un des personnages secondaires, dont je tairai le nom, a une belle évolution. Nous ne pensons pas qu’un tel changement puisse avoir lieu avec l’héroïne. Delsin est, selon moi, très attachant. Grâce à sa gentillesse et son aide désintéressé, nous nous prenons d’affection.

Points négatifs

> Le récit

Au début du texte, l’histoire d’amour m’a paru précipitée. L’héroïne réussit, à mon sens, à apprivoiser rapidement et facilement Yatho, alors que sa réputation au ranch le dépeint comme un individu mystérieux, difficilement atteignable et parlant très peu. De ce fait, cela brise l’effet voulu par Elie Biel. Effectivement, il reste très secret mais il se rapproche assez vite de Amylianne. Il aurait été plus préférable de suivre un jeu du chat et de la souris plus prononcé et plus subtil, afin que nous ressentions moins cet aspect de facilité.

Ce roman manque, à mon avis, de descriptions sur le Montana, le ranch et l’univers dans lequel évolue la tribu, que ce soit au niveau de leurs coutumes et des décors environnants. Il n’est pas forcément nécessaire d’écrire des pages entières de descriptions, mais l’intégration de détails par-ci par-là aurait été intéressante et enrichissante pour le livre.

La plume est en cours d’apprentissage. Nous sentons que l’auteure a besoin de plus d’expériences au niveau technique pour construire une écriture plus riche et développée. Elle pourrait ainsi faire évoluer davantage son récit, en retravaillant certaines phrases par exemple ou en enlevant d’autres. Toutefois, elle a le plus important une imagination foisonnante, la technique est donc l’élément secondaire pouvant s’acquérir. Elie Biel a toutes les cartes en main pour emmener sa série dans la cour des grands.

Le point suivant n’est pas négatif mais repose uniquement sur un ressenti que je souhaitais partager.

Bien que surprenante, la fin ne m’a malheureusement pas séduite à cause de l’atmosphère se dégageant. Je ne peux pas en écrire plus au risque de révéler l’intrigue.

> Les personnages

Certains personnages secondaires manquent, à mon avis, d’approfondissement. Nous aimerions en savoir plus et apprendre à les connaître davantage.

Ce n’est en aucun cas un point négatif mais j’ai eu des difficultés à m’attacher complètement à l’héroïne et Yatho, bien qu’ils soient captivants à suivre.

Conclusion

Un livre dégageant un fort potentiel et de très bonnes idées. Révélations étonnantes, suspens et rebondissements sont les maîtres mots de cet intégral nous emmenant au cœur d’une tribu secrète. L’auteure a su créer son propre univers où se mêle romance surnaturelle, rivalités familiales, trahisons, complots et messages forts. Une plume en cours d’évolution mais qui mériterait amplement que l’on se penche davantage dessus.

Note > qualité narrative

Le récit : 4,5/5

Les personnages : 4,5/5

La plume : 4,5/5

Note > ressenti personnel

4,5/5

Citations tirées du livre

Et bien sûr le plus important, tu m’as appris ce qu’était l’amour. Ce sentiment si intense et merveilleux, qui est le plus beau gage de partage, de force et d’espoir.

La vie n’est qu’une succession de choix qui nous amènent là où nous sommes.

– […] La première, c’est que nos ancêtres se sont rendu compte que l’être humain ne respectait pas la vie. Il la détruit avec l’alcool, les cigarettes, les drogues, les bagarres, les guerres… Au travers des siècles, l’homme a tué plus de vies qu’il n’en a sauvées. Ils n’ont aucun respect pour les animaux, alors que ceux-ci leur apportent pourtant la nourriture qui leur permet de vivre. Et ils n’ont aucun respect pour la nature et plus largement la planète. Il est difficile pour nous de comprendre cette façon de vivre, de penser… Quel intérêt peut-il y avoir à détruire tout ce qui est beau ?

– […] On ne peut pas aimer sincèrement quelqu’un sans être soi-même. On a besoin que la personne qu’on aime nous connaisse et nous aime pour ce que l’on est. En tout cas, j’en ai besoin !

– […] Ce qu’on en a retenu, c’est qu’il y a dans ce monde des merveilles à préserver et des horreurs à arrêter. Et que nous en avons la capacité !

Dans chaque situation, il y a du bon et du mauvais.

– […] On ne connaît une personne que lorsqu’elle est au pied du mur.

– C’est justement parce que tu penses que tu ne le mérites pas, que je t’accorde le pardon. Apprends de tes erreurs. Nous avons tous des faiblesses, Kalena. Cela ne fait pas de nous de mauvaises personnes. Seulement des humains, lui avait-il dit.

Le destin te renvoie parfois les conséquences de tes actes au centuple. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :