Les Étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités de Sophie Jomain

Vous croyiez tout savoir sur les loups-garous ? Et si, au contraire, ils pouvaient vous révéler bien des secrets, à commencer par leur ennemi de toujours ? Découvrez la suite des aventures d’Hannah avec Les Étoiles de Noss Head, tome II : Rivalités de Sophie Jomain.

Une excellente suite.

Pour ceux ne connaissant pas la série, je vous conseille plutôt de lire ma précédente chronique Les Étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie Jomain que celle-ci.

Partie I : À la découverte du roman

> La couverture

Il existe de nombreuses versions de cette série. Celle que vous pouvez voir provient des éditions France Loisirs.

Cette couverture n’est pas sans rappeler une des scènes à découvrir au cours de la lecture. Elle s’harmonise bien avec le récit et l’atmosphère. Quant au titre, il est parfaitement choisi.

> Description narrative

Le genre prédominant est la Fantasy. Pour être plus précis, le récit est de la romance paranormale. Vous pourrez aussi le voir ranger sous la bannière urban fantasy (des êtres surnaturels se mélangeant et évoluant dans notre monde urbain contemporain) ou encore bit-lit (pour plus d’informations sur ce terme, rendez-vous sur ma précédente chronique Les Étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie Jomain).

Le récit est écrit au point de vue interne, c’est-à-dire que le sujet est à la première personne « je ». Dans cette suite, nous suivons les aventures d’Hannah, ainsi que de petits passages au point de vue de Leith et un ami de notre héroïne.

> Résumé

Enjouée à l’idée de couler des jours paisibles avec son petit ami, Hannah se prépare à commencer sa première année à l’université de St Andrews, en Écosse, une école chargée d’histoire et surtout de secrets…

Mais en mettant un pied là-bas, elle est loin de s’imaginer qu’elle fera la connaissance d’êtres surnaturels bien différents de Leith, et surtout, qu’elle sera impliquée inconsciemment dans une rivalité ancestrale.

Alors lorsqu’un meurtre est commis par l’un des membres du clan de Leith, la paix déjà si fragile, s’étiole complètement.

Hannah devra choisir son camp et écouter son cœur pour sauver ceux qu’elle aime.

Partie II : Mon Avis

Points positifs

> Le récit

L’auteure a su rester fidèle à elle-même. Nous retrouvons tous les ingrédients qui ont fait le charme du premier volume. Une écriture toujours aussi attrayante, fluide et simple, ainsi qu’une histoire bien menée et cohérente. Certaines scènes sont agréables à découvrir. À nouveau, le suspens est au rendez-vous et certains événements sont surprenants. Cette saga nous donne envie d’explorer ce monde si différent du nôtre.

À travers cette série, il est plaisant de continuer à voyager sur les terres écossaises. Nous découvrons la ville de St Andrews. Ce lieu est chargé d’histoire et de mystère. Nous sommes transportés dans cette ville mêlant ancienneté et modernité, à l’image de certains personnages rencontrés au fil des pages. Nous ne pouvons pas nous empêcher de consulter internet pour voir cet endroit dans lequel tout amateur de pays celtiques ne pourra rester insensible. Il est parfaitement en harmonie avec l’univers mis en place par Sophie Jomain. Ce n’est pas seulement un décor, il accentue et complète l’intrigue. La série aurait eu une autre saveur si elle s’était déroulée dans un paysage différent.

À l’instar du précédent roman, nous nous régalons des différentes légendes inventées, modifiées ou encore mêlées entre elles. L’écrivain a ainsi créé sa propre encyclopédie des êtres surnaturels. Nous nous laissons transporter et émerveiller à la fois par la découverte des loups-garous et leurs habitudes de vie, ainsi que de leurs ennemis de toujours.

Derrière une romance paranormale et des êtres surnaturels, Sophie Jomain aborde un sujet intemporel : accepter les différences d’autrui. À travers les loups-garous et leurs ennemis, nous pouvons faire un parallèle avec les guerres de religions ou ethniques, les oppositions de croyance, d’habitude de vie… Ce récit montre que ces conflits sont inutiles, l’un n’est pas meilleur ou supérieur à l’autre, ils sont simplement différents. D’ailleurs malgré leurs divergences, nous nous rendons compte qu’ils sont similaires : ils pensent, aiment, détestent, aspirent au bonheur…

Bien qu’il soit possible de discerner assez facilement le dénouement d’un des fils conducteurs, ce n’est pas le cas du final de ce tome II. Une totale surprise et un retournement de situation réussis avec brio. Nous finissons avec une multitude de questions. Effectivement, nous pouvons être amenés à nous demander si l’auteure prendrait ce chemin. Néanmoins, nous ne nous attendons pas à un choix aussi rapide et de cette manière.

> Les personnages

Il est vraiment plaisant de retrouver les personnages du premier volume, ainsi que des nouveaux. Ils sont tous attachants qu’ils soient figurants ou non. Nous découvrons que les loups-garous sont une grande famille plus ou moins unie.

Il est appréciable d’en savoir plus sur le passé sulfureux de Leith. Ce volume, nous permet de prendre conscience que nous ne le connaissons pas vraiment. Même si Georgia m’a paru un peu stéréotypée, l’écrivain l’a bien construite afin d’en dégager des sentiments vraiment négatifs à son encontre.

Hannah est égale à elle-même, en conservant son tempérament enfantin. L’auteure est très bien parvenue à conjuguer sa vie d’étudiante avec les bouleversements rencontrés. Cette héroïne est appréciable car elle sait voir au-delà des dires des uns ou des autres. Elle ne se contente pas d’écouter qu’une version, elle suit son instinct et préfère se faire sa propre opinion. Elle choisit ses amis non pas sur les critères des autres mais en fonction de son cœur. Comme écrit dans ma précédente critique, Hannah est ambivalente car malgré un scepticisme profond pour les univers paranormaux, elle est ouverte sur les différences de ses nouveaux amis. Inconsciemment, personne ne se rend compte que notre petite bout de femme est un pont permettant aux deux clans d’apprendre à s’accepter et de s’unir ensemble.

Nous découvrons de nouveaux personnages tout aussi intéressants, tels que Julia, Tarja, Minah… bien que j’aurais aimé en découvrir plus sur elles. Le personnage m’ayant le plus marqué est Perceval… Afin de ne pas révéler l’intrigue, je préfère l’appeler par son autre nom. Perceval est un coup de cœur. Aux premiers abords, rien ne laisse prédisposer à un tel attachement car nous nous posons de nombreuses questions sur ses véritables sentiments. Cependant, au même titre qu’Hannah, nous le voyons au-delà des apparences et discernons que derrière son armure se cache une âme sensible au passé difficile. Petit à petit, il nous dévoile sa douceur mais aussi sa force de caractère. Une très belle rencontre littéraire.

Points négatifs

> Le récit

De même que le tome précédent, de petits éléments, sans lien avec le folklore, ne sont pas sans rappeler la saga Twilight de Stephenie Meyer. Toutefois, ils sont bien moins flagrants.

Le point suivant n’est pas un aspect négatif mais relève uniquement de mon ressenti.

Au début du récit, la relation entre Leith et Hannah ne m’a pas complètement séduite par leurs disputes parfois sans gravité et principalement dû à un manque de communication et des interprétations erronées. Néanmoins, il faut se souvenir de leurs jeunes âges, l’auteure est donc en accord avec la tranche.

> Les personnages

Comme écrit plus haut, il aurait été agréable d’en apprendre davantage sur certains personnages.

À nouveau, le point suivant n’est pas négatif mais repose uniquement sur un ressenti que je souhaitais partager.

Leith n’est plus simplement protecteur, il est devenu oppressant, possessif et son côté machiste prend facilement le dessus. Hannah n’a presque plus son mot à dire et faire ce qu’elle souhaite. S’il pouvait la mettre dans une cage dorée, il le ferait sans hésiter. Je comprends parfaitement son besoin de la protéger, sa peur constante de la perdre, mais son comportement peut être, selon moi, pesant. Il se trompe parfois d’ennemi et il est vraiment très fermé d’esprit. Ce sont pour ces facteurs que Leith est un personnage que j’ai moins apprécié par rapport au tome I.

Conclusion

Une suite amplement réussie. L’auteure a gardé sa plume additive et les attributs du premier volume avec succès. Nous nous laissons transporter parmi les paysages écossais et les rebondissements surprenants. Des personnages toujours aussi intéressants et de nouveaux êtres surnaturels aux charmes envoûtants et dévastateurs à découvrir avec délice.

Note qualité narrative

Le récit : 4,5/5

Les personnages : 4,5/5

La plume : 5/5

Note ressenti personnel

4,5/5

Citations tirées du livre

– Deuxièmement, le coupai-je avec fermeté, la confiance se gagne, elle ne s’impose pas d’un coup d’esbroufe. Il ne te suffit pas de papillonner des yeux pour que je tombe dans tes filets. La confiance est une réponse à la sincérité, à la vérité. […]

Pourquoi fallait-il que l’orgueil soit toujours plus fort que tout ?

La mort n’est rien, Je suis simplement passé dans une autre pièce. Je suis moi, tu es toi. Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours, à jamais, Donne moi le nom que tu m’as toujours donné. Parle-moi comme tu l’as toujours fait. Je t’entendrai…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :