Les Étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige de Sophie Jomain

Vous aimez les être surnaturels ? Les histoires d’amour impossible sur des terres légendaires ? Partez à la découverte de la série Les Étoiles de Noss Head, tome I : Vertige de Sophie Jomain.

Un excellent premier volume

Partie I : À la découverte du roman

> La couverture

Il existe de nombreuses versions de cette série. Celle que vous pouvez voir provient des éditions France Loisirs.

Cette première de couverture est parfaitement en harmonie avec l’atmosphère et les paysages décrits au fil des pages. Un aspect mystérieux et légendaire s’en dégage. Nous comprenons bien vite en la regardant qu’une histoire ésotérique et légèrement obscure est à prévoir.

> Description narrative

Le genre prédominant est la Fantasy. Pour être plus précis, le récit est de la romance paranormale. Vous pourrez aussi le voir ranger sous le terme de bit-lit.

Qu’est-ce que la bit-lit ?

Pour vous donnez une définition, il est nécessaire de vous parler de l’urban fantasy et des sous-genres en découlant.

L’urban fantasy est un sous-genre de la Fantasy, dans lequel l’histoire met en scène des êtres surnaturels se mélangeant et évoluant dans notre monde urbain contemporain. Dans l’urban fantasy classique, les buts sont nombreux (éviter une guerre entre des clans, détruire un ennemi, sauver des individus…) mais le thème central n’est pas une romance. Il n’est pas impossible de trouver une histoire d’amour, simplement ce ne sera pas le but ou la trame ultime du récit.

C’est donc là qu’intervient les sous-genres de l’urban fantasy, tels que :

• la paranormal romance : sous-genre où nous retrouvons les particularités de la fantasy urbaine avec une histoire d’amour surnaturelle en premier plan.

• la chick-lit paranormal : romance au ton léger destiné à un public féminin et se terminant toujours bien. Nous retrouvons certains ingrédients indispensables à ce genre comme la carrière professionnelle, le célibat, les relations sentimentales, l’humour… À la différence de la chick-lit traditionnelle, il faut y ajouter des éléments surnaturels.

• la paranormal porn : pornographie paranormale, je pense que vous discernez le propos.

Quel rapport avec la bit-lit ?

La bit-lit est un terme, et non un genre, inventé par la maison d’édition Bragelonne pour regrouper les sous-genres de l’urban fantasy possédant le même point commun : une héroïne évoluant avec des êtres surnaturels : vampire, mais aussi loup-garou, ange, démon, sorcière… à l’époque contemporaine. En parallèle, elle est préoccupée par des aspects de la vie quotidienne (amitié, étude, shopping…). La romance n’est pas nécessairement présent.

Néanmoins, il faut faire attention à la tranche d’âge car il y a bit-lit et bit-lit.

La bit-lit destinée à un public adulte met en valeur des univers souvent violents avec une connotation sexuelle plus ou moins forte, alors que la bit-lit young adult traite de sujets plus légers et des histoires d’amour plus chastes… Ce type de bit-lit peut être lu à tous les âges, à la différence de la bit-lit adulte.

Il est important de bien se rappeler que la bit-lit est un terme regroupant plusieurs sous-genres de l’urban fantasy, c’est pourquoi vous pourrez voir Twilight ou Les Étoiles de Noss Head rangés sous la bannière « romance paranormale ». Dans les deux cas, l’emploi est juste. Tout dépend si l’on souhaite être très précis ou synthétiser.


Le récit est écrit au point de vue interne, c’est-à-dire que le sujet est à la première personne « je ». Dans ce premier volume, nous suivons les aventures d’Hannah.

Résumé

Pour les vacances d’été, Hannah n’a d’autres choix que de les passer en compagnie de ses parents et de sa grand-mère dans un coin perdu de l’Écosse. Cependant, elle est loin de s’imaginer que l’été risque bien de ne pas être si monotone que prévu.

Lorsqu’elle rencontre par hasard le beau et charmant Leith, rien ne les prédispose à se revoir et encore moins à tomber amoureux. Mais le jeune homme semble cacher un sombre secret mettant en péril leur amour naissant…

Hannah réussira-t-elle à accepter l’inacceptable, d’autant plus que le mal rôde autour d’elle ?

Cette rencontre remettra en question tout ce qu’elle croyait vrai.

Partie II : Mon Avis

Points positifs

> Le récit

L’écriture est simple et additive. Nous tournons les pages avec facilité. Nous nous laissons rapidement entraîner dans le texte. Le récit est bien mené et cohérent. Le suspens est au rendez-vous. Nous voyageons avec plaisir sur les terres écossaises. Terre de légendes et de secrets anciens…

Le gros point fort de ce premier volume est l’univers créé autour des loups-garous. L’auteure a su utiliser une croyance vieille de plusieurs siècles et inventer sa propre légende. Il n’est plus uniquement questions de loups-garous terrifiants et dévorants leurs victimes, il existe une hiérarchie, des lois, des clans… Sophie Jomain a su donner une autre dimension à ces êtres surnaturels mal vu par notre société et apporter de la crédibilité à son histoire. Également, l’idée autour des âmes sœurs est très bien ficelée.

Le deuxième point fort est l’histoire d’amour impossible entre deux individus si différents et pourtant si semblables à la fois. Rien n’est précipité, tout est en douceur. Bien que nous nous doutions de l’issue, l’écrivain a pris son temps pour mettre en place leur idylle naissante. Nous sentons le profond amour éprouvé par les deux protagonistes. Ce n’est pas une relation basée sur le physique ou le sexe, leur union va bien au-delà de tout ceci. Un lien invisible les relie entre eux, tels deux aimants.

> Les personnages

Ils sont tous agréables à découvrir et possèdent chacun leur propre caractère. Il n’est pas difficile de les reconnaître.

Hannah est une héroïne comme pourraient être certaines jeunes femmes de son âge. Elle est simple, attachante, rêveuse… Nous sentons qu’elle sort de l’adolescence. Bien qu’elle puisse être têtue et ne pas mesurer l’impact de son comportement et du danger qui l’entoure, ses raisonnements sont en harmonie avec sa façon d’être. Elle ne cherche pas à devenir quelqu’un d’autre. Nous pouvons également noter qu’elle est ambiguë. En effet, elle est sceptique sur les sciences occultes et tous les sujets se rapportant aux êtres dotés de pouvoirs, pourtant lorsque la vérité frappe, elle accepte cette idée comme si elle l’avait inconsciemment toujours su. Malgré sa condition d’humaine, elle ne paraît pas en décalage avec l’univers.

Leith est un personnage très protecteur mais il n’en est pas oppressant. Il incarne la force et la douceur. Lui et l’héroïne s’harmonisent bien ensemble. Nous discernons tout l’amour porté à Hannah et les risques qu’il est prêt à encourir pour la protéger.

Elaine, Al, Bonnie ou encore Gwen apportent de la chaleur et de la lumière dans cette atmosphère parfois un peu sombre. Ils sont intéressants à découvrir et attachants. L’excentricité de Gwen est parfaite ici.

Points négatifs

> Le récit

Certains éléments sont très proches de la série Twilight de Stephenie Meyer. Si la similarité est compréhensive pour tous les aspects se rapportant aux folklores des loups-garous, nous sommes obligés de reconnaître les ressemblances concernant certains fils conducteurs ou attributs ne provenant pas des siècles passés. Néanmoins, ne connaissant pas très bien l’univers vampirique, je me pose la question à savoir si Stephenie Meyer ce serait elle-même inspiré d’autres romans possédant les mêmes particularités de l’époque contemporaine ou s’ils proviennent de sa pure invention. Toutefois, une chose est sûre, nous pouvons noter des ressemblances qui pourront gêner des lecteurs.

> Les personnages

Je n’ai aucun point négatif concernant les personnages. Il sera plaisant d’apprendre à les connaître davantage au fil des volumes.

Conclusion

Un très bon premier tome. L’auteure a réussi avec brio à créer sa propre mythologie autour du folklore des loups-garous et à nous embarquer dans une belle histoire d’amour tout en douceur. Des personnages attachants et des paysages en harmonie avec l’univers. Un premier volume à mettre entre toutes les mains des adeptes des mondes lycanthropiques et vampiriques.

Note qualité narrative :

Le récit : 4,5/5

Les personnages : 5/5

La plume : 5/5

Note ressenti personnel :

4,5/5

Citation tirée du roman

– Et tu penses mal ! vociféra Al. Accepter de te soumettre dans l’expectative d’une punition est ridicule. Faire preuve de lâcheté ne te rendra pas plus libre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :