La Reine des Neiges et les cinq éclats de Tomoko Hako

Connaissez-vous réellement le conte de La Reine des Neiges ? Et si certains contes étaient liés entre eux par un lien magique ? Découvrez La Reine des Neiges et les cinq éclats de Tomoko Hako, aux éditions nobi nobi !

Un coup de cœur.

Partie I : À la découverte du manga

> La couverture

Une très belle couverture. Les illustrations et les couleurs pastel représentent parfaitement cette douceur, mélancolie et poésie que l’on retrouve au fil des pages.

> Description narrative et compagnies

Ce manga est une adaptation de différents contes de Hans Andersen : Poucette, La Petite Sirène, Le Roi Nu, La Petite Fille aux Allumettes, ainsi que La Reine des Neiges. Chaque conte est lié pour créer un nouveau conte : La Reine des Neiges et les cinq éclats.

Il existe d’autres mangas dans cette collection : Raiponce et les cinq princes et Le Chaperon Rouge et les cinq sorts. Tous les deux écrient également par Tomoko Hako. Vous pouvez aussi découvrir une autre série dans le même style Il était une fois de Kei Ishiyama, s’inspirant des histoires des frères Grimm.

À la première page, vous pourrez voir une magnifique illustration en couleur de deux personnages du conte de La Reine des Neiges. En enlevant la jaquette, une petite histoire bonus s’offre à nous.

> Résumé

Deux chats, appelés les Cat Sith, recherche désespérément un garçon perdu des années auparavant. Grâce à un miroir, il pense avoir atteint leur but mais ce dernier est brisé.

Pour avoir l’espoir de le revoir, ils doivent retrouver les éclats disparus aux quatre coins du monde. Mais la tâche est plus ardue qu’il n’y paraît. Les éclats sont cachés dans le cœur de plusieurs âmes et empêchent les individus de ressentir de la tristesse et de l’amour. Pour les récupérer, ils devront redoubler de ruse pour faire pleurer les victimes de ce maléfice.

Après plusieurs années, ils ne leur restent plus qu’à dénicher cinq éclats. La fin de leur périple approche. Ils n’ont jamais été aussi près de l’antre de la Reine des Neiges.

Poucette, la Petite Sirène, la Petite fille aux allumettes, le Roi Nu… Redécouvrez les contes de nos enfances comme vous ne les avez jamais lus.

Partie II : Mon Avis

Points positifs

À l’origine, les contes n’ont aucun point commun, excepté l’aspect merveilleux. Le gros point fort de ce manga est d’avoir créé un lien entre chacun. La mangaka a utilisé La Reine des Neiges comme base, puis incorporé d’autres histoires. De ce fait, les textes de Hans Andersen prennent une nouvelle dimension, que ce soit vis-à-vis du récit d’origine ou ceux choisi pour l’embellir.

Toutefois, l’auteure ne s’est pas contentée de créer un fil conducteur semblable, elle a revisité chaque conte afin de rendre leur fin heureuse et davantage touchante. Elle a également respecté le côté moralisateur du genre en révélant des messages différents : apprendre à se pardonner, accepter l’aide mais aussi l’amour des autres, développer du courage à partager ses véritables sentiments…

Ce manga est tout en douceur. Une certaine beauté se dégage de chaque page. Tomoko Hako a réussi avec brio à inventer un nouveau conte poétique et mélancolique. Nous ne nous lassons pas de tourner les pages. Nous entrons dans un univers fait de magie et d’apprentissage.

Il est plaisant de découvrir à nouveau les contes de notre enfance. Nous nous laissons bercer au fils des chapitres et fermons ce livre le sourire aux lèvres. Nous retombons en enfance l’espace d’une soirée en réclamant une nouvelle histoire.

> Les personnages

À travers différents personnages, nous nous rendons compte que derrière un cœur pouvant paraître froid et distant, se cache une personne en souffrance. Un caractère dur n’est qu’une armure pour s’éviter de nouvelles blessures.

Chaque protagoniste a été choisi pour révéler les messages mentionnés précédemment. Ils sont présents afin de nous faire réfléchir que l’on soit jeune ou non. Ce ne sont pas les décors qui créent ce sentiment de mélancolie mais bien les personnages. Cette adaptation nous permet de les voir sous un nouveau jour.

> Les illustrations

Les dessins sont en harmonie avec l’atmosphère et représentent le style d’illustrations des contes. Pour ma part, j’ai été séduite.

Points négatifs

Je n’en ai aucun.

Conclusion

Un magnifique conte à la fois poétique et mélancolique. Tomoko Hako a réussi à créer une nouvelle histoire en alliant avec brio différents récits de Hans Andersen. Un doux voyage dans des contrées imaginaires qui plaira aussi bien aux petits qu’aux grands. Les amoureux du merveilleux seront comblés.

Note qualité narrative

Le récit : 5/5

Note ressenti personnel :

5/5

Citation tirée du manga

Lorsqu’on regarde un paysage avec un être cher, il paraît toujours merveilleux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :