La Reine des Neiges II – La Forêt des Ombres de Kamilla Benko

Prenez plaid et tasse de chocolat chaud pour découvrir La Reine des Neiges II : La Forêt des Ombres de Kamilla Benko, aux éditions Hachette Roman.

Partie I : À la découverte du livre

ATTENTION !

Ce livre n’est pas un Twisted Tale, la collection de livres revisitant les classiques Disney. Ce roman est un épisode inédit se situant entre le premier dessin animé et le deuxième. Vous n’êtes pas obligés de le lire avant d’avoir vu le film 2. Si vous l’avez vu au cinéma il permettra de prolonger le plaisir, sinon il donnera davantage l’envie de le visionner !

> Couverture et compagnies

Un coup de cœur pour cette première de couverture et ses montagnes enneigées. J’apprécie énormément l’effet miroir sur le lac car le livre peut se retourner. Dans un sens, l’hiver est roi et dans l’autre l’automne prend sa place. Nous retrouvons nos personnages préférés et l’univers caractéristique.

Chaque début de chapitre est illustré par un arbre. En regardant avec précision, nous pouvons remarquer que l’enchevêtrement des branches forment un loup. J’apprécie énormément cette référence discrète au récit.

> Description narrative

Le genre prédominant est la fantasy. Nous évoluons dans de la high fantasy (monde totalement imaginaire), et de l’épic fantasy (un groupe de héros doit sauver le monde).


Le saviez-vous ?

Pour créer le Royaume d’Arendelle, Disney se serait inspiré d’une magnifique ville, Hallstatt, en Autriche, dont voici une photographie provenant du site magicmaman, ci-dessus. Cette information n’a pas été confirmée par Disney et demeure donc de l’ordre d’une hypothèse.


Le récit est majoritairement au point de vue omniscient. Le narrateur connait les pensées, le passé des personnages… Nous suivons les aventures d’Elsa, Anna et Kristoff.

> Résumé

Durant une balade à cheval, Elsa et Anna font la rencontre d’une habitante d’Arendelle désespérée. Son taureau et ses vaches sont devenus blancs. Très vite ce fléau se répand dans tout le royaume. Les récoltes sont perdus et les habitants viennent nombreux au château demander conseil à la reine Elsa. La jeune femme tente de leur répondre mais le mal demeure mystérieux.

De son côté Anna tente d’en savoir davantage à la bibliothèque, c’est à cet instant qu’elle découvre par hasard, une pièce secrète appartement à leurs parents. Des livres et des objets de magie s’étalent sur tous les murs. Peut-être trouvera-t-elle le réponse à leur question ? Quel est le but de ce lieu ? Quel secret renferme-t-il ?

Se sentant rejeter par sa sœur, Anna prononce un sortilège présent dans un des livres de magie. C’est alors que ses cauchemars d’enfance prennent vie. Un immense loup rôde et tente de la tuer. Le royaume est quant à lui totalement posséder par ce dernier.

Accompagné de Kristoff et Sven, Elsa et Anna vont tout faire pour restaurer la paix.

Partie II : Mon Avis

Points positifs

> Le récit

La plume de Kamilla Benko est simple, fluide et très additive. Nous sommes très vite happés dans cet épisode inédit. Ce roman se lit facilement et rapidement. Énormément de mystères et de suspens sont mis en évidence. Nous avons du mal à le lâcher car les questionnements s’imposent rapidement, aucun temps mort est présent et des rebondissements apparaissent. L’auteure a su parfaitement recréer l’univers caractéristique de La Reine des Neiges, à savoir, la magie, les décors nordiques et l’amour.

Ce roman nous permet d’en découvrir davantage sur le Royaume d’Arendelle et les légendes s’y rapportant. J’ai énormément apprécié cet aspect, les mythes rendent l’ambiance plus mystérieuse et enchantée que le premier film. Elles sont très bien menées et parfaitement en harmonie avec les lieux. Je suis complètement séduite par les décors scandinaves. Cette suite est cohérente par rapport à l’histoire de base et pourrait sans difficulté être adaptée en dessin animé.

J’ai particulièrement adhéré à la métaphore de la peur à travers le loup. Ce one-shot porte de nombreux messages notamment d’amour au sens large, valeur majeure de La Reine des Neiges, le courage, la confiance en soi et l’affrontement de ses peurs. Ces deux aspects sont les trames principales du récit. Ces thèmes sont bien maîtrisés et peuvent parler à tous les individus jeunes ou moins jeunes. Le lecteur est remis en question sur le fait que le manque de confiance en soi et les peurs peuvent avoir des conséquences sur tout le monde. Bien que nous puissions être tentée de cacher nos peurs, elles nous rattrapent toujours. C’est à cet instant qu’il faut trouver le courage et la force de les affronter avec l’aide des autres.

Pour ma part, je trouve intéressant de le lire avant d’avoir vu le dessin animé deux car le livre nous y amène petit à petit. Et cette fin ?! Nous avons qu’une envie, aller au cinéma.

> Les personnages

Nous reconnaissons le tempérament de tous nos personnages préférés : Elsa, Anna, Olaf, Kristoff et Sven. J’ai été séduite de les retrouver et de vivre une nouvelle aventure à leur côté. Découvrir de nouveaux protagonistes est très plaisant. Pour les lecteurs connaissant l’histoire originale La Reine des Neiges de Hans Andersen, nous nous rendons compte que les prénoms de deux individus secondaires sont directement liés à celui des héros du conte, Kai et Gerda. Ils ne sont pas visibles dans le précédent long-métrage mais leurs présences sont un bel hommage rendu.

Au départ, je n’aimais pas le caractère froid et distant d’Elsa. Bien que je me doutais du pourquoi, j’étais légèrement déçue de ne pas retrouver celle que nous avions appris à connaître à travers les courts-métrages. Petit à petit, la vérité se dévoile et nous comprenons son comportement. Ainsi, cet élément considérait à la base comme négatif est devenu très positif. L’écrivain a parfaitement représenter les sentiments vécus par de tels conflits intérieurs.

Points négatifs

>Le récit

Je n’ai aucun point négatif à souligner.

> Les personnages

À mon sens, le seul petit bémol repose sur Oaken. Selon moi, il ne représentait pas complètement celui créer pour les films.

Conclusion

Un coup de cœur. Mystère et suspens sont les maîtres mots de l’épisode inédit. Courage et amour se côtoient dans la parfaite lignée de ce dessin animé devenu incontournable. Un livre additif abordant des sujets universels : l’amour, la confiance en soi et l’affrontement de ses peurs.

Que l’on soit petit ou grand, les adeptes de Disney et de La Reine des Neiges seront transportés « dans un autre monde ».

Note : 5/5

Citations tirées du livre

La peur est la pire ennemie. – Grand Pabbie

« Le passé trouve toujours une façon de revenir à nous. »

[…] chaque légende contient une part de vérité.

– Vous croyez que mes questions sévères prouvent que je n’aime pas Arendelle, n’est-ce-pas ? C’est pourtant exactement l’inverse. Je crois en vous et Elsa. Poser des questions est souvent la première étape d’un accomplissement.

– Vous avez remarqué que l’on peut trouver des signes d’amour dans les endroits les plus inattendus ? ajouta-t-il.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :