La Boîte à Musique, tome 3 – À la recherche des origines de Gijé et Carbone

Bonjour à toutes et à tous !👋🏻

Aujourd’hui, je vous parle du tome 3 de ma série coup de cœur La Boîte à Musique, tome 3 : À la recherche des origines de Gijé et Carbone, aux éditions Dupuis.

La BD à peine sortie, la BD à peine lue ! Après avoir découvert cet été 2019 les deux premiers volumes, dont vous pouvez retrouver les chroniques : La Boîte à Musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient de Gijé et Carbone et La Boîte à Musique, tome 2 : Le secret de Cyprien de Gijé et Carbone, je l’attendais avec impatience ! J’avais eu deux gros coup de cœurs et souhaitais me plonger à nouveau dans les aventures de Nola.

Le genre prédominant est la fantasy. Les sous-genres de la fantasy visibles sont la low fantasy (un monde imaginaire est lié à la planète Terre), de la fantasy contemporaine (l’histoire se déroule dans le XXe ou XXIe siècle) et de l’epic fantasy (un héros entourés de compagnons doit sauver le monde).

À la différence des deux autres couvertures, cette dernière est plus sombre. Par le changement de couleur de la boîte à musique, nous sentons qu’un danger se prépare. Un élément risque sans doute d’assombrir le tableau. Au toucher, nous retrouvons les caractéristiques de cette série, c’est-à-dire, une première de couverture en relief donnant un aspect de profondeur. Derrière Nola, nous observons une salle de théâtre, élément prenant sens une fois le BD lue. Sur la quatrième de couverture, la protagoniste Anna est visible en brillance.

Résumé :

Depuis son retour de Pandorient, Nola vit tranquillement dans sa petite ville. Un jour après l’école, d’étrange bruits s’entendent dans la maison… Inquiète, la petite fille cherche l’origine du bruit et découvre avec stupeur ses deux amis Igor et Anna, venant tout droit de la boîte à musique. Nola apprend alors que leur présence n’est pas un hasard. Un individu vient d’entrer dans l’Hexomonde et risque de conduire le monde de Nola à sa perte…

Quelque temps plus tard, la boîte à musique se comporte étrangement et devient totalement rouge… Que se passe-t-il ? Que veulent ces personnes ? Nola est-elle en danger ?

Ces péripéties risquent bien de lui révéler de sombres secrets…

Le récit

Points positifs :

L’histoire se poursuit avec fluidité et sans incohérence. À la différence des deux autres bandes-dessinées, le récit se déroule sur Terre, nous permettant de découvrir un peu plus le lieu où vit Nola. Nous commençons à en apprendre un peu plus sur le passé de Pandorient et sur la mère de la petite fille. Cependant, malgré ces nouveaux détails, le mystère reste entier. Selon moi, ces informations soulèvent davantage de questions.

Le thème du deuil demeure le pilier de cette série. Chaque volume l’aborde avec douceur. J’apprécie énormément les messages moralisateurs adressés aussi bien aux petits et aux grands. Dans cette suite, il est question de chercher ses origines, mais également de profiter des êtres autour de nous. De plus, il parle des aspects négatifs de l’effet de masse, à travers le peuple des séléniens. La barbarie d’une majorité des individus a conduit les quelques membres positifs à la mort. La minorité a malheureusement payé les crimes des autres. Nous pouvons en tirer comme conclusion qu’il ne faut pas généraliser mais apprendre à connaître les autres avant d’émettre un jugement.

Points négatifs :

Ce n’est pas un point négatif, mais j’aurais aimé en découvrir davantage, ce troisième volume m’a paru bien trop court et moins magique…

Les personnages principaux :

Points positifs :

Nous découvrons de nouvelles espèces vivant sur Pandorient et de nouveaux personnages. Ces derniers permettant d’en apprendre davantage sur les mystères de ce monde parallèle. De plus, chaque nouveau protagoniste permet d’apporter des messages. Dans le tome 1, Gijé et Carbone conseillaient de ne pas se fier aux apparences à travers plusieurs personnages, dans le tome 2, ils abordaient le harcèlement à travers Cyprien et dans ce tome 3, la recherche de ses origines et les conséquences des actes de certains par l’intermédiaire de Siloé et sa famille.

Nola est la parfaite représentation d’une jeune fille de onze ans. Elle reste attachante et certains de ses comportements reflètent bien le caractère d’une enfant de cet âge. Nous découvrons également des petites informations sur les percecœurs.

Les illustrations :

Points positifs :

Nous retrouvons sans difficulté le style propre à Gijé, que ce soit au niveau des personnages ou des décors. Dans ce troisième volume, j’ai retrouvé certains dessins aux couleurs chatoyantes. Cependant, les dessins féeriques ont peu de place, puisque nous ne retournons pas sur Pandorient. Les planches reflètent la réalité laissant moins de place, à mon sens, aux rêves.

Points négatifs :

Pour ma part, je n’ai aucun point négatif à écrire.

Conclusion :

Une très bonne suite, restant fidèles aux précédentes. Elle apporte de nouveaux éléments aux nombreux mystères mis en place et laisse présager de futures révélations.

Note : 4,5/5

Citation tirée du livre :

– Ne vous énervez pas, Siloé n’a rien fait ! C’est légitime de chercher qui on est… mais le plus important est de profiter de ceux qui sont là… de ceux qu’on aime !

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver uniquement en version brochée, grand format.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Fnac, Decitre et Cultura.

Bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s