Les bizarres, tome 1 : Catastrophes à Huggabie City d’Adam Cece

Bonjour à toutes et à tous !👋🏻

Je remercie l’opération Masse Critique Privilège et la maison d’édition Bayard jeunesse de m’avoir permis de découvrir le livre Les bizarres, tome 1 : Catastrophe à Huggabie City d’Adam Cece.

Ce livre est sorti récemment le 18 septembre 2019. Je ne le connaissais pas du tout. Ce n’est pas le style de roman que j’aurais acheté d’instinct, mais en recevant le mail je me suis laissée tenter par le résumé.

Un très bon moment fut passé. Il y a plusieurs années, j’aurais adoré cette lecture.

Le genre prédominant du récit est la fantasy. En décortiquant les sous-genres du livre, nous évoluons dans de l’urban fantasy (un monde magique se situe sur la planète Terre), dans de la fantasy contemporaine (l’histoire se déroule à notre époque entre le XXe siècle et le XXIe siècle) et dans de la épic fantasy (un groupe de héros va essayer de sauver le monde). L’amitié, l’aventure, l’humour et les péripéties sont d’autres thèmes présents.

Nous sommes essentiellement en point de vue omniscient, c’est-à-dire que le narrateur connait tous les sentiments, les actions, les pensées… des personnages. Dans ce livre, le narrateur ne se contente pas de raconter l’histoire, il s’exprime en partageant son opinion ou ses conseils.

Le roman est composé de plusieurs illustrations dans le même style que la couverture.

Pour continuer sur la première de couverture, le titre visible est en relief. Sur la quatrième de couverture, nous pouvons découvrir une phrase écrite à l’envers. Pour en comprendre le sens, il faut tourner le livre.

Résumé :

Huggabie City est une petite ville hors des dictats de la société terrienne. Leur normalité n’est pas la nôtre. Là-bas être invisible, vivre avec un pirate détestant les pirates, avoir une sorcière comme professeure ou les mêmes noms de rues sont communs.

Alors lorsque nos trois héros Kipp, Tobias et Coralie découvre que la normalité commence à se répandre à Huggabie, les enfants comprennent qu’ils doivent agir vite. Les parents de Tobias, les pires escrocs, deviennent agréables et honnêtes, Mme Turgan la sorcière a perdu ses pouvoirs, chaque rue a un nom différent… Qu’arrivent-ils ? Aurait-ce un lien avec cette étrange carte de visite retrouvée dans la boîte aux lettres de Kipp ? Pourquoi la bizarrerie frappe la ville ?

Notre trio est bien décidé à mener l’enquête et à arrêter le coupable au plus vite.

Points positifs de l’histoire :

Un livre fluide, se lisant facilement et rapidement. L’histoire est bien menée et plaira aux enfants. Le récit est original. Habituellement, nous évoluons dans un univers semblable au nôtre dans lequel des événements « magiques » vont se produire. Ici ce n’est pas le cas, la ville, regorgeant d’individus aux capacités ou au mœurs hors du commun, est frappée par la normalité.

Le roman a toutes les caractéristiques pour séduire un jeune lectorat : péripéties, suspense, aventure, amitié… De plus, l’atmosphère n’est pas violente et ne fera pas peur aux enfants sensibles. À mon sens, l’atout majeure est la place du narrateur. Il nous implique constamment, commentant telles ou telles situations. Ses interventions permettent de créer de l’humour et de rendre le récit vivant. Nous ne sommes plus de simples spectateurs nous prenons part au texte. Il est à noter que certaines de ses remarques ont pour but d’apporter des instructions, du suspense et de nous donner envie de tourner les pages. Lorsque nous sommes plus âgés, nous nous doutons de la trame mais nous nous laissons prendre aux jeux. J’ai également été surprise de découvrir les dons de la famille de Kipp, je ne m’y attendais pas car rien ne laissait présager ceci.

Une morale est perceptible, celle d’accepter les autres tels qu’ils sont avec leurs différences.

Points négatifs de l’histoire :

Selon moi, je n’ai noté aucun point négatif concernant l’histoire. Elle plaira en fonction de chaque lecteur.

Les personnages principaux :

Kipp : il est le premier à découvrir la terrible catastrophe qui s’abat sur Huggabie City. Il fait partie de la famille la plus bizarre de la ville.

Tobias : malgré le reste de sa famille, Tobias n’a rien d’un voleur et d’un escroc. Il est honnête, loyal et ne peut pas abandonner ses amis

Coralie : elle est le cerveau du groupe. Si Kipp a la famille la plus étrange, Coralie vit dans une famille presque normale par rapport aux autres habitants.

Points positifs des personnages :

Chacun souhaite que sa famille soit différente. Kipp et Tobias voudraient une famille normale, tandis que Coralie aimerait une famille étrange. Cette aventure leur permettra de changer leurs façons de voir. Ils vont comprendre la chance d’avoir une famille mais surtout d’apprendre à l’aimer avec ses différences. C’est une fois leur souhait exaucé d’une manière hasardeuse, qu’ils prendront conscience de l’amour porté à leurs familles et des aspects positifs de vivre ainsi. Après avoir perdu leur habitude, ils se rendent compte de leur bonheur. À travers tous les personnages, Adam Cece souhaite nous faire passer un message : vivre nos rêves n’est pas forcément synonyme de joie mais peut-être au contraire synonyme de souffrance.

Points négatifs des personnages :

À l’instar de l’histoire, je n’ai aucun point négatif à citer. Bien que certains personnages soient l’archétype des méchants, il ne faut pas oublier que c’est avant tout un livre jeunesse.

Conclusion :

Bien que je ne lirai pas la suite, c’est un excellent roman jeunesse fantasy possédant tous les ingrédients pour plaire aux jeunes enfants. Un livre à acheter sans hésitation pour faire plaisir à ses enfants ou à proposer aux élèves d’école primaire.

Note : 4,5/5

Citation tirée du livre :

Kipp était si joyeux qu’il sortit de la pièce en trottinant. Dans le couloir, il passa devant le portrait de famille des Kindle. On y voyait Kipp et Kaedy, assis sur un banc, dans un parc, […] Kipp le décrocha du mur, attendri. Ses parents […] étaient au près de lui, sur ce cliché, et ils le seraient toujours.

AVERTISSEMENT AUX LECTEURS Je vous préviens, le chapitre que vous êtes en train de lire est l’un des plus longs du roman. Je vous entends d’ici : « Dans ce cas, laisse-moi lire, au lieu de m’interrompre ! » Certes. Mais tout de même. Une mise en garde me semble nécessaire. Au cas où vous vous disiez : « Je finis mon chapitre et je vais faire pipi », je vous recommande de poser cet ouvrage, de prendre vos précautions, de vous servir votre verre (voire de vous préparer un sandwich, il est important de faire trois repas équilibrés par jour), comme ça, vous serez parfaitement détendu et vous pourrez profiter pleinement des pages à venir. On apprécie d’avantage les bonnes choses la vessie vide et la bouche pleine de jambon beurre, c’est bien connu ! Donc, organisez-vous. Je vais sauter plusieurs lignes avant de reprendre mon récit pour être sûr que vous n’en ratiez pas une miette.

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver en version livre numérique et en version brochée, grand format.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Fnac, Decitre et Cultura.

Bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s