La Boîte à Musique, tome 2 : Le secret de Cyprien de Gijé et Carbone

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Dans cette chronique, je partage avec vous la suite des aventures de Nola, La Boîte à Musique, tome 2 : Le secret de Cyprien, illustrations de Gijé et textes de Carbone.

Pour celles et ceux n’ayant pas lu ma chronique concernant le tome 1, voici le lien :

Après un excellent moment passé durant le premier volume, c’est avec énormément d’envie que j’ai lu le tome 2. À nouveau, un immense coup de cœur, entre les deux BD, ma préférence va pour cette suite.

À nouveau, le genre prédominant est la Fantasy. Plus précisément, nous évoluons dans de la low fantasy (un objet ou autre permet de passer de la planète Terre à un monde parallèle), ainsi que dans de la medieval fantasy (univers s’inspirant du Moyen Âge) et de l’epic fantasy (un groupe de héros doit se battre contre un ennemi). Le mystère et l’aventure sont aussi des thèmes visibles.

Je suis admirative de cette deuxième couverture. Je l’adore, c’est un plaisir pour les yeux. Elle est en parfaite harmonie avec l’histoire proposée. Elle a un aspect enchanté et la présence de la nature est plaisante. À l’instar de la précédente première de couverture, les feuilles visibles autour du petit garçon Cyprien est en relief. Nous pouvons apercevoir Nola juste derrière. Un élément a su totalement me conquérir. En touchant la couverture, vous pouvez constater que des parties sont granuleuses au toucher. Le titre, des petits points blancs et les feuilles apparentes dans le sac de Cyprien sont concernés. Si aux premiers abords, nous pouvons penser qu’il s’agit uniquement d’une volonté de vouloir apporter différentes matières, ce n’est pas la raison. En laissant votre bande-dessinée dans le noir, vous apercevrez que ces éléments sont fluorescents. Pour ma part, je l’ai découvert par hasard et ceci a totalement fait fondre mon cœur…

Je vous propose une courte vidéo pour vous montrer les éléments et une photographie dans le noir, afin que vous puissiez le constater par vous-même.

Résumé :

Malgré les recommandations de Mathilde, Nola décide de retourner à Pandorient, ce monde aussi enchanté que mystérieux. Cependant, la foule est bien plus dense que la dernière fois et elle ne retrouve pas le chemin conduisant à l’immeuble de ses nouveaux amis. Effrayée, elle se rend compte que les pandorients la regarde étrangement. Sauvée in-extremis par Igor et Andréa, elle y fera la rencontre de nouveaux compagnons, dont Angor, homme-arbre à la main verte. En allant chez lui, elle y découvre un autre aspect incroyable : un magnifique jardin… Mais Angor se plaint de vols incessants depuis quelques temps. Qui est donc le voleur ? Pourquoi ces vols ? En découvrant son identité, ils sont loin d’imaginer qu’ils vont éviter une catastrophe…

Nouvelles amitiés, magie, enquête… Nola est prête pour de nouvelles aventures.

Points positifs :

De l’histoire :

Cette dernière est dans la même lignée que dans le premier volume. Elle est adorable et simple. Cependant, à mon sens, cette BD aborde bien plus la magie. Il est question de passage et de poudre magique, de créatures capables de se transformer en arbre, des plantes aussi belles que dangereuses. J’ai été totalement transportée au cœur de Pandorient. Dans cette suite, le harcèlement est également abordé. Je trouve ceci vraiment très bien. La BD étant destinée principalement à un public jeune, elle permet de traiter ce sujet difficile d’une manière ludique. Ce texte a également une portée universelle car que l’on soit enfant ou adulte, le harcèlement peut toucher tout le monde. J’apprécie beaucoup les histoires de Gijé et Carbone car elles apportent une morale et des messages. Elles ne sont pas forcément présentes à toutes les pages mais suffisamment pour interpeller.

Les illustrations :

Selon moi, il y a une évolution par rapport à la première bande-dessinée et restent le point fort de la série. Nous retrouvons le style de Gijé. Le nombre de dessins au couleurs chatoyante et enchantée est bien plus important. Nous avons toujours envie d’aller séjourner à Pandorient. Les illustrations offrent une grande part de féerie et de rêves. Une nouvelle fois, j’ai eu le sentiment d’entrer dans le livre. Il m’a semblé être encore plus happée dans l’univers mis en place. J’ai été émerveillée et séduite. Je suis totalement aux anges concernant cette lecture. Si dans le tome 1 il existait un contraste frappant entre des dessins magiques et des dessins peu accueillant, ce n’est pas le cas cette fois-ci.

Points négatifs :

L’histoire :

Je n’ai aucun point négatif.

Les illustrations :

J’ai été moins séduite par la représentation du roi Hectorian Ier mais ce point reste léger par rapport à toutes les planches.

Les personnages principaux :

Nola : elle n’a pas changé. Elle est curieuse, courageuse mais reste fragilisée par la mort de sa mère.

Igor et Andréa : ils n’ont pas changé, égaux à eux-même.

Angor : homme capable de se transformer en arbre, il a la main verte et s’occupe de ses plantes comme si elles étaient ses enfants.

Cyprien : il a tempérament plutôt suspicieux et peureux.

Points positifs des personnages :

Mon avis n’a pas changé par rapport à la BD précédente. Nola est toujours autant attachante. Cependant, j’ai eu un petit coup de cœur pour Angor. J’ai énormément apprécié ses caractéristiques, sa gentillesse et son talent. À mon avis, il est le personnage ayant le plus de caractéristique magiques autour de Nola. Cyprien a un aspect adorable. Ce deux personnages n’ont pas besoin de se transformer pour montrer leur lien avec leur capacité. Je suis totalement conquise.

Points négatifs des personnages :

Bien que l’apparence et la morale autour de Cyprien m’ait séduite, je n’ai pas adhéré à son tempérament suspicieux vis-à-vis de Nola. Nous nous doutons qu’il risque de compromettre la discrétion voulue.

Conclusion :

Une vraie petite pépite et un régal pour les yeux. Une bande-dessinée aux accents magiques, abordant un thème important, celui du harcèlement. Des illustrations magnifiques à partager seul(e) ou en famille. Destinée à la jeunesse, il sera combler à la fois les lecteurs de sept à soixante-dix-sept ans. Une BD à ne pas manquer.

Note : 5/5

Citation tirée du livre :

– Et toi, plus de bêtises ! (Andréa) – Si tu as des ennuis, tu en parles à tes amis, d’accord ? (Igor) – Juré ! (Cyprien)

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver uniquement en version brochée, grand format.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Fnac, Decitre et Cultura.

Si vous souhaitez feuilleter le livre : La Boîte à Musique, tome 2 : Le secret de Cyprien.

Bonne lecture !📚