La Boîte à Musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient de Gijé et Carbone

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une bande-dessinée La Boîte à Musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient, illustrations de Gijé et textes de Carbone, aux éditions Dupuis.

J’ai découvert cette bande-dessinée la toute première fois par hasard sur internet. En faisant des recherches, mon regard a été attiré par la couverture et le titre. Je trouvais l’histoire intéressante et les illustrations magnifiques. Malgré ces aspects, je ne l’avais pas achetée. Quelque mois plus tard, lors de ma participation à un concours organisé par BBenlivre et Partir en Livre (grande fête des livres pour la jeunesse), j’ai retrouvé cette BD. À cet instant, je voulais vraiment tenter l’aventure et explorer ce monde enchanté.

Je ne suis pas déçue, c’est un coup de cœur.

Le genre prédominant est la Fantasy. En décortiquant l’univers, nous évoluons dans de la low fantasy (un objet ou autre permet de passer de la planète Terre à un monde parallèle), ainsi que dans de la medieval fantasy (univers s’inspirant du Moyen Âge) et de l’epic fantasy (un groupe de héros doit se battre contre un ennemi). Le mystère et le deuil sont aussi des thèmes visibles.

Je trouve la couverture vraiment magnifique et très travaillée. Elle représente parfaitement l’univers mis en place. Nous découvrons Nola, notre petite héroïne, la boîte à musique et juste derrière le monde de Pandorient. La couverture est d’autant plus intéressante puisqu’elle est en relief. Nous avons l’impression d’ouvrir des buissons et d’explorer ce qui se cache derrière.

Résumé :

Malgré la mort de sa femme, le père de Nola décide de fêter les huit ans de sa fille malgré sa réticence. En cadeau, il lui offre une boîte à musique ayant appartenu à la maman de l’enfant. Cependant, cette boîte à musique n’a rien d’ordinaire. En la regardant de plus près, Nola constate qu’une petite personne semble l’appeler au secours. Étonnée mais curieuse, elle décide de suivre les indications de l’inconnue afin de la rejoindre. En l’écoutant, elle est loin de s’imaginer les nouvelles aventures qui l’attendent.

Émerveillement, créatures étranges, empoisonnement, enquête, le monde de Pandorient se révèlera plein de surprise à Nola.

Points positifs :

L’histoire :

L’histoire est simple et adorable. Nous nous laissons rapidement happer par les pages, ceci étant principalement dû par la présence des illustrations. Nous nous posons de nombreuses questions. Bien qu’aucune réponse ne nous ait fourni, j’ai été séduite. Nous restons dans l’incertitude attendant avec envie et plaisir d’explorer à nouveau Pandorient. Cependant, l’endroit n’est pas si merveilleux qu’il ne le laisse paraître. Il est dangereux mais à quel point ? À qui pouvons-nous réellement faire confiance ? Malgré les interrogations, nous sentons que l’auteur et l’illustrateur ont un but bien défini. Ils apportent également un message, celui de ne pas se fier aux apparences. Le deuil est traité en douceur. Cet attrait est intéressant car il permet d’aborder le sujet avec les jeunes lecteurs sans les heurter. À l’instar de Nola, nous sommes émerveillés par ce monde si différent de nous. Nous voudrions y retourner encore et encore. Il est plaisant de faire la connaissance de créatures étranges. L’enquête menée par les enfants est intéressante. Certes pour des adultes elle n’a rien d’extraordinaire mais pour la jeunesse, elle sera en ravir plus d’un.

Les illustrations :

Elles sont les points forts de cette bande-dessinée. Sans leur présence, le volume n’aurait, à mon sens, pas la même saveur. Découvrir Pandorient à travers les dessins de Gijé est un vrai bonheur. Nous sommes rapidement transportés. Nous avons l’impression d’être nous-même entrer dans le livre. Certaines illustrations sont empreints de beaucoup de fantasy et de magie. Nous n’avons pas envie de quitter l’univers.

Sur quelques planches, les couleurs utilisées sont magnifiques. Plusieurs dessins m’ont émerveillée. Ce livre me plaît tellement que je l’ai relu. Je ne voulais pas quitter les pandorients. Ces derniers ne sont pas énormément détaillés mais le style n’en a pas besoin. Selon moi, ils font le charme de Pandorient.

Points négatifs :

L’histoire :

Je n’ai aucun point négatif.

Les illustrations :

Si l’illustrateur est capable de nous enchanter avec des paysages digne des dessins animés de la Fée Clochette, il est également capable de nous proposer des illustrations pouvant faire peur les jeunes lecteurs très sensibles. Le contraste est frappant entre des dessins magiques et des dessins moins propice à la rêverie. Pour ma part, ces derniers m’ont moins séduite.

Les personnages principaux :

Nola : petite fille meurtrie par la perte de sa mère, elle n’en reste pas moins curieuse et ne se rend pas compte de ses capacités.

Andréa : sœur d’Igor. À la différence de son frère, elle est plus posée.

Igor : il est le personnage le plus sanguin et le plus intrépide. Il ne réfléchie pas toujours avant d’agir mais est prêt à aller au cœur du danger.

Points positifs des personnages :

Nola est une petite fille adorable. Elle est également le point fort de cette BD. Bien que nous la connaissons peu, nous nous attachons rapidement à elle. D’autres personnages viennent compléter l’aventure : Andréa et Igor, les nouveaux amis de Nola. Certains protagonistes sont intéressants à découvrir, notamment le guérimaux ou l’octopodus.

Points négatifs des personnages :

Je n’en ai aucun.

Conclusion :

Un plaisir à savourer des yeux. Un univers magique à lire et à relire sans retenu. Une fois le livre ouvert, nous ne pouvons plus le lâcher et souhaitons faire durer le plaisir. Une bande-dessinée qui séduira aussi bien les petits que les grands. À découvrir sans hésitation pour les amoureux des lieux empreints de fantasy.

Note : 5/5

Citation tirée du livre :

– Je ne comprends pas… mais je pourrai revenir ? – Bien sûr, Pandorient doit tellement à ta mère ! Tu seras toujours la bienvenue, mais sache que chaque fois que tu viendras, ce sera à tes risques et périles. – Ah bon ?! Ça n’a pas l’air si dangereux ! – Il ne faut pas se fier aux apparences.

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver uniquement en version brochée, grand format.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Fnac, Decitre et Cultura.

Si vous souhaitez le feuilleter, voici un lien : La Boîte à Musique, tome 1 : Bienvenue à Pandorient.

Bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s