Neph et Shéa, tome 1 : La Fuite d’Aline Wheeler

Bonjour tout le monde !🤗

Aujourd’hui, je vous présente un service de presse en auto-édition Neph et Shéa, tome 1 : La Fuite d’Aline Wheeler.

Il y a quelques semaines, j’ai découvert par hasard sur Twitter un tweet posté par l’auteure. Elle demandait si des blogueurs ou des booktubeurs seraient intéressés de recevoir gratuitement ses livres en échange d’une chronique ou d’une vidéo. Connaissant déjà le principe avec les concours Masse Critique sur Babelio, je suis allée découvrir le résumé. Intéressée, je me suis laissée tenter. Habituellement, si l’écrivain nous envoie le livre, ce n’est pas le cas ici. Il m’a fallu envoyer un mail mentionnant les informations données par Aline Wheeler à la maison d’édition Books on Demand. N’ayant jamais eu de réponse, je croyais que mon mail était tombé dans l’oubli, jusqu’au jour où j’ai découvert un colis contenant mes souhaits. Contente et surprise, j’ai arrêté ma lecture en cours pour me concentrer dessus. Bien que j’avais demandé s’il pouvait m’envoyer le tome 1 et 2, je ne pensais pas qu’il accepterait de me livrer les deux.

Si cela vous intéresse, vous pouvez également vous les procurer en service de presse grâce à ce lien : Services presse. Bien sûr, il est préférable d’être sûr de pouvoir les lire et d’en parler par la suite.

Concentrons-nous à présent sur le récit.

Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un très bon moment.

Le genre prédominant est la Fantasy. Si nous décortiquons avec précision l’univers, nous évoluons dans de la high fantasy (monde totalement imaginaire), dans de l’epic fantasy (groupe de héros dont le but est de sauver le monde ou de détruire un ou des ennemis) et dans une touche de medieval fantasy (univers s’inspirant du Moyen Age). L’amitié, l’amour et l’aventure sont d’autres aspects visibles au fil des pages.

Pour les lecteurs me lisant régulièrement, vous aurez sans doute constaté que ma manière de vous exposer les thèmes est plus précise. Depuis plusieurs semaines, je fais de nombreuses recherches afin d’être au plus près de la vérité concernant les genres et les sous-genres. Il s’avère qu’en consultant un des blogs d’Aline Wheeler : Monde Fantasy, je suis tombée par hasard sur un article traitant des sous-genres de la fantasy, voici le lien : Comment décider du sous-genre d’un roman Fantasy ? Cet article est très bien fait. Malgré de nombreuses informations, les explications sont simples et à la portée de tous. Nos interrogations trouvent leurs réponses. N’hésitez pas à consulter sa publication. Grâce à cette découverte, j’ai décidé de suivre sa méthode.

Continuons donc à nous intéresser à l’histoire.

Nous sommes en point de vue omniscient. Nous suivons essentiellement Shéa mais également Neph et d’autres personnages, dont Berht et Elladar.

La couverture dont le violet rappel la couleur favorite de la Reine Zahardonia, nous présente avec certitude Shéa en haut et Neph marchant avec son luth dans le dos, ainsi que le château de Lyanthara et ses paysages. J’apprécie beaucoup cette illustration que je trouve parfaitement choisie et en accord avec l’univers mis en place. Nous sentons un côté sombre ressortir, notamment avec la présence des ombres. Le titre donne très vite la nature de l’histoire et est en corrélation avec cette dernière.

Deux très belles cartes semblables à celles des chasses aux trésors ou des pirates sont présentes au début du livre. Une représente Tell’Andra et la deuxième est centrée sur Idalie, un des pays de Tell’Andra. Le nom Idalie nous a fait pensé à moi et une proche à l’Italie par la ressemblance phonique.

Il est intéressant de préciser qu’il existe une version du livre pour les dyslexiques. Je trouve cette idée formidable. Il est rare que des livres sortent sous cette version.

Résumé :

Shéa

Shéa, future héritière de l’Ordre des Ombres, fuit ce dernier. Son père, son frère et leurs disciples veulent la tuer. Depuis deux générations, les femmes sont exclues par les hommes de l’ombre. Considérées comme le sexe inférieur, l’outrage est immense depuis que Shéa a remporté le tournoi faisant d’elle l’héritière légitime. Dans sa fuite, des rencontres risquent de bouleverser sa vie. Et si ses alliés n’étaient pas ceux qu’ils prétendent ?

Neph

Neph, héritier légitime de la Forteresse, fuit cet univers militaire aussi dur qu’intransigeant. De plus, par son incapacité à maîtriser l’enchantement de son épée et ses dons musicaux, la honte est présente dans sa famille. Devenu barde, il est épris de liberté. Mais dans sa fuite, ses plans risquent d’en être bouleversés.

Ces deux êtres dont tout oppose seront liés par la même soif de fuite. Lorsque leur chemin se croise, ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Ils font la rencontre d’un vieil homme du nom de Berht, aux tempéraments grincheux et secrets. Il les mènera face à la Prime Reine qui leur demandera d’accomplir non pas une mais deux missions. Si l’une parait facile malgré la menace pesante des hommes de l’ombre, la deuxième est loin de leur imagination…

Et si les Funestes, anciens Mages Âmes-Esprits, dont le but est de détruire le monde, refaisaient surface ?

L’Ordre de l’Ombre arriveront-ils à détruire Shéa ?

Trahison, complot, rencontre, aventure, Neph et Shéa devront être le plus possible soudés.

Point positif de l’histoire :

L’écriture est simple et fluide. L’univers est certes peu original mais l’auteure a su y apporter sa propre touche personnelle, notamment avec la Trame et le Flux. Les rebondissements ne sont pas énormément présents mais le suspense est palpable. L’atmosphère est majoritairement sous tension. Nous tournons rapidement les pages voulant connaître les péripéties de nos héros. L’univers est bien construit. La présence de la magie est plaisante est très bien menée, elle régie Tell’Andra et ses habitants. Il n’y a pas d’incohérence entre la Trame et le Flux. Malgré le caractère sombre de cette discipline, la magie des ombres m’a séduite. Habituellement, certains écrivains auraient volontiers donné la capacité de maîtriser les ombres aux ennemis. Dans ce cas précis, âmes bonnes et mauvaises la possèdent. À l’instar, des pouvoir de Shéa, celles de Neph m’a plu. Elles apportent de la légèreté et de la poésie dans ce monde où la paix s’effrite petit à petit. La violence est parfaitement dosée, elle est visible sans être présente à chaque page. Le dénouement est très vite mis en place, nous comprenons très vite les enjeux. L’histoire ne suit pas une seule quête, d’autres viennent s’y ajouter. Le livre est riche, de nombreux thèmes sont abordés : l’amour à travers Neph et Tyanne, l’amitié, la trahison, l’espérance… L’humour trouve également sa place. Nous nous interrogeons peu au fil des pages mais les quelques questionnements ont attiré ma curiosité. Ces derniers étaient d’autant plus intéressants que les personnages principaux se posaient les mêmes questions, entretenant le mystère. Après la grande scène de combat, le récit devient lent mais est très vite rattrapé par une fin prenante et additive. Heureusement, que je possédais la suite…

Points négatifs de l’histoire :

Aucune explication n’est donné au niveau du terme « arcaniste ». Durant les premières temps, je ne comprenais pas qu’elle était sa fonction. Il faut plusieurs pages pour saisir le sens. De plus, j’ai eu des difficultés à intégrer la différence entre un arcaniste et un enchanteur. Un arcaniste est capable de dons, alors que les enchanteurs enchantent des objets… Selon moi, Aline Wheeler aurait peut-être pu incorporer une définition dans les premiers temps.

Nous nous doutons du final de la série. Le thème de la guerre est souvent utilisé dans ce style de livres Fantasy. Bien entendu, nous nous ne pouvons pas considérer ceci comme un point négatif car le résumé parle de lui-même mais cet aspect est, selon moi, plutôt récurrent.

Les points abordaient ci-dessous ne sont pas à mon sens négatifs, cependant, je tenais à les préciser.

Quelque fois des mots sont répétés deux fois de suite. Il y a également des fautes de ponctuation. Régulièrement, j’ai constaté qu’après une virgule la première lettre du mot était en majuscule. Soit il y a une erreur au niveau de la virgule, soit au niveau de la majuscule. Bien entendu, il est possible que je ne connaisse pas cette règle si ces aspects sont volontaires ou que l’auteur veuille accentuer sur le mot.

Les personnages principaux :

Shéa : maître des ombres. Malgré une naïveté présente, elle n’en reste pas moins une puissante guerrière maîtrisant parfaitement son don. Ses nouvelles rencontres risquent de la changer à tout jamais.

Neph : barde ne pouvant se passer de sa luth. Il apporte légèreté et poésie mais devra accomplir sa destinée et non ses volontés.

Berht : homme bien mystérieux, il est grincheux sans oublier de garder une pointe d’humour.

Elladar et Kaïnan : Elladar, elfe émissaire, et Kaïnan, loup blanc des montagnes, sont inséparables. Malgré son titre, il ne faut pas se fier, Elladar est un guerrier.

Points positifs des personnages :

Parmi tous les personnages, ma préférence va pour Shéa. J’apprécie énormément son côté guerrier et sa fragilité. Elle n’est pas l’héroïne parfaite. Elle a sa fierté, ses doutes, ses interrogations, ses peurs… Nous sentons une puissance et une force en elle, dû à ses pouvoirs. Neph est l’opposé de Shéa. Comme dit précédemment, il apporte de la légèreté dans ce monde troublé. Il est poétique, rêveur et romantique. Aux premiers abords, rien ne peut laisser supposer un passé militaire. Sa présence est intéressante car le climat est lourd, ainsi que la part d’humour livré à travers Berht. De plus, à travers ce vieil homme, Aline Wheeler aime ménager le mystère.

L’écrivain a su très bien harmoniser ses personnages avec l’atmosphère du roman. Aline Wheeler ne se contente pas d’apporter simplement un caractère aux deux protagonistes principaux, elle les accentue à travers les décors. Nous sentons l’énorme travaille effectué autour de l’univers et des personnages. Shéa est sombre, d’une part par son vécu et d’autre part par ses pouvoirs. Les décors et l’ambiance du récit seront en corrélation avec son tempérament. Elle se déplace principalement dans des endroits obscurs et sous terre. Certains personnages autour d’elle sont similaires à l’héroïne. Neph est jovial et bohème. Nous le suivons dans des lieux lumineux propices à la rêverie et en extérieur avec le soleil. La présence de Tyanne accentuant cet attrait. Puis lorsque Shéa et Neph se rejoignent, le texte nous propose un mélange des deux, ni sombre, ni lumineux, une tension est palpable. Le point fort à mon sens du tome 1 repose sur ceci. Bien entendu, aucun attrait lumineux n’est présent lors des scènes de combats et vers la fin.

Points négatifs des personnages :

Chaque lecteur s’attachera plus ou moins aux personnages en fonction de soi. Pour ma part, les personnages sont agréables à découvrir mais je ne me suis pas attachée à eux.

Bien que ceci ne soit pas un point négatif à mon sens puisque j’ai beaucoup adhéré à Shéa, il est important de préciser que Neph est plus en retrait et Shéa en premier plan. Pour certaines personnes, cela pourra les gêner car nous nous attendons à suivre à part égal les deux héros. Dans ce premier volume, Neph a plus un rôle figuratif.

Conclusion :

Un très bon premier tome laissant présager de nombreuses aventures. Le lecteur amateur de fantasy ne pourra s’empêcher de tourner les pages grâce au suspens présent. Un univers très bien mis en place, malgré des aspects déjà abordé dans d’autres livres. L’histoire est limpide et les personnages sont en accord avec les différentes ambiances voulues par l’auteure.

Note : 4,5/5

Citation tirée du livre :

« J’ai vécu beaucoup et j’en ai vu autant. Je peux affirmer que le monde change, mais le cœur des hommes restent le même. »

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver en version eBook, en version brochée, grand format et en version dyslexique.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Fnac, Cultura et Decitre.

Bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s