Ma PAL d’été et Mes Conseils pour un Été sans Ebook

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Après plusieurs jours d’absence sur mon blog et les réseaux sociaux par cause de maladie, je reviens cette semaine pour partager avec vous ma PAL d’été 2019 et mes conseils pour un été sans ebook. Je devrais, si tout va bien, publier deux chroniques, peut-être trois, puis être à nouveau inactive quelque temps afin de profiter de l’été.

Intéressons-nous donc à mes petits conseils. Bien entendu, toutes mes suggestions sont subjectives. Chacun procède comme il le ressent.

Vous souhaitez lire durant vos vacances, mais vous n’appréciez pas les livres numériques ? Vous voulez emmener plusieurs livres, mais ils prennent beaucoup trop de place dans vos valises et vous ne savez pas comment faire ?

À travers cet article, vous verrez que vacances peut rimer avec livres en papier. Il faut simplement trouver des solutions pour continuer à lire sans devoir emmener des dizaines de livres.

Mes conseils pour un été sans Ebook

En été, il faut prévoir de nombreuses lectures pour l’aller, le retour et les jours entre les deux. Je privilégie trois sortes de livres : les petits guides de voyages, les livres de poches et les intégrales. Cependant, il ne faut pas se mentir, lors d’un voyage nous préférons explorer l’endroit plutôt que de rester dans la location ou autre. Le nombre de lectures diminuent donc beaucoup.

Pour l’aller, j’apprécie lire des livres et des guides sur la région où je me rends. Cela permet d’organiser des sorties sans précipitation et j’apprends les coutumes et les lieux notables à découvrir. De plus, ils sont généralement de petites tailles, légers et donc transportables facilement dans le sac.

Durant mon séjour, je préfère emporter des intégrales. De cette manière, je dispose parfois de sept tomes en un seul volume. Vous pouvez le mettre dans votre valise entre les vêtements évitant ainsi de l’abîmer. Il existe de nombreux intégrales de petites tailles comme les livres que je compte vous parler à la suite. Ainsi, il est possible d’en emmener deux, voir trois.

Pour le retour ou lors de mon séjour, j’opte pour des livres de poches. Ils sont très pratiques à ranger et ne pèsent pas lourds. Dans certaines voitures, il est même possible de les ranger dans la boîte à gants.

Autre petit conseil. J’essaye toujours de prévoir un endroit spécifique pour mes livres dans ma valise. Généralement, je prends une valise exclusivement destinée aux habits et un grand sac dans lequel je mets mes livres et autres. Il faut donc faire des concessions et emporter les affaires véritablement nécessaires.

S’il vous est impossible de lire pendant le trajet aller/retour ou le manque de lecture dans les transports ne vous incommode pas, trois autres méthodes « lire en vacances sans ebook » sont possibles. Pour ma part, je n’ai encore jamais essayé.

Pour éviter de transporter des livres, vous pouvez consulter internet afin de savoir si l’endroit dispose d’une bibliothèque ou d’une médiathèque aux alentours. De ce fait, aucune contrainte de place ou de poids.

Autre possibilité, vous achetez des livres sur place. Vous n’éviterez pas de les transporter au retour, mais à l’aller, vous n’avez pas à vous préoccuper de ceci.

Par ailleurs, pensez aux boîtes à livres disséminées dans différentes villes et parfois villages. Vous pouvez en emprunter quelques-uns puis les reposer avant de partir. Découvertes et facilités au programme.

Petits conseils pour protéger ces livres du voyage (cliquez sur le terme en couleur afin de voir l’objet en question)

Je connais quatre méthodes permettant de protéger les livres. Ils peuvent être également utilisables dans la vie courante.

Vous pouvez utiliser une pochette à livre. Elles peuvent être faites à la main, achetées sur des sites comme Etsy ou grâce à certaines box livresques présentes sur le site Mille et un Livres. Il suffit simplement de glisser le livre dans la pochette. Certaines sont très simples, d’autres sont munies d’une attache afin que le livre ne tombe pas si on le prend du mauvais côté ou d’un rabat pour fermer la pochette. Le choix est vaste.

Il subsiste également des protèges livres. Ils sont différents d’une pochette à livre, car il faut seulement glisser la première et la quatrième de couverture dans le protège livre. Quelques-uns sont très simples, d’autres disposent d’une attache ou d’un rabat. La qualité dépendra de vos priorités.

Une possibilité que j’affectionne particulièrement est la housse pour tablette. Il est possible de ranger de nombreux livres de différentes tailles et épaisseurs. L’utilisation est simple et l’ouvrage est complètement sécurisé. Les housses sont épaisses et les designs nombreux. Vous le glissez dans la housse puis vous la fermez grâce au zip. Facile, pratique et efficace.

Dernière suggestion : les sacs en tissu. Il protège vraiment bien les livres et sont pliables comme on le souhaite. Il n’y a plus de problèmes de dimension lorsqu’on décide d’en acheter un grand. Si le livre est petit, il sera protégé grâce au surplus de tissu. Il est également possible d’en mettre plusieurs. De plus, ils sont deux en un. Ils peuvent aussi bien s’utiliser comme une housse puis devenir un sac de plage dans lequel le livre est présent. De nombreuses qualités de tissu sont à souligner, l’épaisseur peut-être différent. Je vous conseille d’opter pour un sac en tissu épais mais pliable facilement.

Ma PAL d’été

Parlons à présent de ma PAL d’été. Cette année, j’ai choisi exclusivement des intégrales, dont la majorité furent déjà lus il y a plusieurs années.

L’intégrale de la trilogie : Les Hérauts de Valdemar de Mercedes Lackey, aux éditions Milady. Cette série est aussi appelée la trilogie des flèches.

Genre : Fantasy

J’ai déjà lu cette série il y a des années. Cette saga fut découverte à l’époque grâce à ma mère. Elle me l’avait offerte pour la lire durant des vacances d’été. Je l’ai retrouvée par hasard dans un bac. La couverture m’attirait, j’ai donc décidé de la lire à nouveau, car je ne me souvenais pas du tout de l’histoire. Seuls la fin et les passages me semblant négatifs me revenaient. Je l’ai commencée et je ne suis pas du tout déçue. Ce livre est de petites tailles et facile à transporter. Un intégrale parfait pour les vacances.

Résumé de l’éditeur Tome 1 : Les Flèches de la Reine

À treize ans Talia sera bientôt mariée de force et devra se comporter en épouse docile. Pourtant son esprit est rempli de légendes au sujet des Hérauts de Valdemar et elle ne souhaite qu’une chose : échapper à cette servitude. Aussi pense-t-elle vivre un rêve lorsqu’elle croise la route d’un Compagnon, un de ces chevaux légendaires qui choisissent les Hérauts. Et lorsqu’elle s’engage à le suivre, elle ne se doute pas des implications et du lien qui les unit désormais… Car Rolan n’est pas un Compagnon ordinaire, et en choisissant la jeune fille, il l’a chargée d’une tâche bien lourde : celle de veiller sur la petite princesse héritière, Elspeth. Et cette tâche s’avèrera très dangereuse, car le royaume compte beaucoup d’ennemis prêts à pousser à la folie et même à tuer celle qui doit devenir le Héraut Personnel de la Reine.

Résumé de l’éditeur Tome 2 : L’Envol de la Flèche

Talia a peine à croire qu’elle est enfin un Héraut. Désormais elle patrouille avec son fidèle Compagnon à travers le royaume de Valdemar afin de maintenir la paix et rendre la justice. Mais même si son rêve le plus cher vient de se réaliser, il lui reste à affronter une épreuve bien plus terrible que celles qu’elle a déjà surmontées. Car c’est contre ses démons intérieurs qu’elle doit lutter à présent et si elle ne parvient pas à maîtriser ses pouvoirs, sa vie et peut-être même l’avenir du royaume sont en péril.

Résumé de l’éditeur Tome 3 : La Chute de la Flèche

Elspeth, la jeune princesse, est en âge de se marier et Talia est envoyée en mission par la Reine Selenay pour s’assurer des intentions d’un des prétendants à la réputation douteuse, le Prince Ancar. Pourtant Talia et la Reine sont loin de se douter que leur méfiance est à ce point fondée. La jeune femme découvre qu’une magie ancienne et honnie menace le royaume. Pour la contrer Talia devra surmonter de terribles épreuves qui manqueront de briser son corps et son esprit. Heureusement Talia n’est pas seule, elle peut compter sur son loyal Compagnon et sur les autres Hérauts.

L’intégrale de la trilogie : La quête d’Ewilan de Pierre Bottero, aux éditions Rageot.

Genre : Fantasy

À l’instar de la trilogie précédente, la lecture de cette saga est très ancienne. À l’époque, j’étais encore au collège. Découverte grâce à ma professeur de français, elle m’a permis d’explorer de nombreux livres, dont la majorité fut des coups de cœur. Cette série ne fut pas lue mais dévorée. Je ne sais pas si je lirai le cycle suivant Le Monde d’Ewilan mais j’ai très envie de me plonger à nouveau dans cet univers. Cet intégrale dispose d’un texte inédit, uniquement visible sous ce format. Cet intégrale est plutôt volumineux et grand, je vous conseille d’acheter les trois tomes en version poche si vous ne voulez pas être encombré. Je partage également avec vous les photographies des livres de poche à la suite.

Résumé de l’éditeur Tome 1 : D’un monde à l’autre

La vie de Camille, adolescente surdouée, bascule quand elle pénètre par accident dans l’univers de Gwendalavir avec son ami Salim. Là, des créatures menaçantes, les Ts’liches, la reconnaissent sous le nom d’Ewilan et tentent de la tuer. Originaire de ce monde, elle est l’héritière d’un don prodigieux, le Dessin, qui peut s’avérer une arme décisive dans la lutte de son peuple pour reconquérir pouvoir, liberté et dignité. Épaulée par le maître d’armes de l’empereur et un vieil érudit, Camille parviendra-t-elle à maîtriser son pouvoir ?

Résumé de l’éditeur Tome 2 : Les Frontières de Glace

En Gwendalavir, Ewilan et Salim partent avec leurs compagnons aux abords des Frontières de Glace pour libérer les Sentinelles garantes de la paix. Ils repoussent en chemin les attaques de guerriers cochons, d’ogres et de mercenaires du Chaos, résolus avec les Ts’liches à tuer Ewilan, mais se découvrent un peuple allié : les Faëls. Salim se lit d’amitié avec une marchombre aux pouvoirs fascinants, tandis qu’Ewilan assoit son autorité et affermit son Don. Mais pour prétendre délivrer les Sentinelles, elle devra d’abord percer le secret du Dragon.

Résumé de l’éditeur Tome 3 : L’Île du Destin

Les Sentinelles libérées, Ewilan et Salim rejoignent la Citadelle des Frontaliers avec leurs compagnons. Là, Ewilan découvre la retraite du légendaire Merwyn, le plus grand des dessinateurs. Il leur conseille de regagner l’autre monde et de convaincre Mathieu, le frère d’Ewilan, de les suivre en Gwendalavir. À leur retour avec lui, la troupe embarque pour les îles Alines où les parents d’Ewilan sont détenus par la traîtresse Eléa Ril’ Morienval. Mais des pirates les pourchassent. Ewilan parviendra-t-elle à mener sa quête jusqu’au bout ?

L’intégrale de la duologie : Arcadia de Fabrice Colin, aux éditions Bragelonne.

Genre : Steampunk

Je n’ai encore jamais lu ce livre. Je l’ai découvert la première fois sur Booknode. Le résumé m’interpellait beaucoup car je le trouvais très original. Ce mélange arthurien et fantaisiste sortait des sentiers battus. Grâce à une proche, j’ai pu me le procurer par hasard. Majoritairement, j’apprécie beaucoup mes lectures steampunk, je suis donc enjouée de tenter l’univers proposé par Fabrice Colin. Il existe deux formats de l’intégrale : une version grand format et une version poche. Celle visible au-dessus est la version poche. Il est petit et peu épais du fait des caractères employés.

Résumé de l’éditeur :

« Votre âme s’est étourdie aux lumières de Londres, et vous avez oublié que Camelot était le coeur d’Arcadia… »

Londres, 1872.

Dans le monde d’Arcadia, la réalité a les couleurs du rêve : un royaume idéal, baigné de féerie arthurienne, dans lequel les ministres sont poètes et les artistes sont rois, où le futur est tabou et la mort improbable.

Un jour pourtant, d’étranges présages viennent troubler la sérénité de la belle capitale. Neige bleutée, vaisseau fantôme… Le peintre Rossetti et ses amis se sentent mystérieusement concernés. Cent quarante ans plus tard, dans un Paris agonisant plongé sous les eaux, quatre jeunes gens férus d’art victorien entendent le même appel, et s’apprêtent à déchirer le voile qui sépare les deux mondes.

Il se peut que d’autres livres viennent s’ajouter à cette sélection durant les prochaines semaines.

Voici donc la fin de mon article spécial été. J’espère que ceci vous aura plu et intéressé. N’hésitez pas à partager vos méthodes sans ebook, votre organisation ou vos conseils dans les commentaires.

Bonne lecture et bon été !📚🏖

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s