L’Atelier des sorciers, tome 2 de Kamome Shirahama

Retournons avec délice sur les pas des sorciers et de la magie avec L’Atelier des Sorciers, tome 2 de Kamome Shirahama, aux éditions Pika Éditions.

Un nouveau coup de cœur.

Partie I : À la découverte du roman

> La couverture

Il faut savoir qu’à la différence des autres volumes, le tome 2 ne possède pas de version collector limité. De ce fait, tout le monde peut avoir la jaquette réversible. Lors de votre achat, la couverture du manga représente une jeune femme aux cheveux noirs.

Si vous retournez la jaquette, vous découvrirez celle présente en début d’article, à savoir Coco sous un fond marron.

Mon coup de cœur pour la couverture du tome 1 s’est réitéré avec le volume 2. Ce mélange de magie et de Moyen-Âge représente à merveille le monde de Kamome Shirahama. Le choix des couleurs et du décor s’harmonisent parfaitement. À son regard, nous sommes déjà transportés, avide de le lire au plus vite.

> Descriptions narratives et compagnies

Ce manga est classé dans le genre seinen (manga destiné aux jeunes adultes à partir de 17 ans).

Le genre prédominant est la Fantasy. Si nous voulons être plus précis, nous découvrons une série de high fantasy. La high fantasy est un sous-genre de la Fantasy, dans lequel les personnages évoluent dans un monde totalement différent du nôtre.

> Résumé

Par l’intervention d’un mystérieux sorcier encapuchonné, Coco et les trois autres apprentis de Kieffrey sont piégées dans un monde parallèle en compagnie d’un dragon. Comment se sont-elles retrouvés ici ? Pourront-elles retourner à Carn ? D’autant plus que le lieu est un labyrinthe magique les conduisant inlassablement au même endroit…

Si elles veulent sortir, il leur faudra unir leur force et faire preuve de courage et de réflexion…

Partie II : Mon Avis

Points positifs

> Le récit

Nous retrouvons les ingrédients du premier volume : suspense, rebondissement et moral. À nouveau, nous nous laissons happer rapidement dans l’histoire. Au bout des deux premières pages, nous oublions notre environnement et nous nous retrouvons emportés aux cotés de nos héroïnes. Nous ne le lisons pas, nous le dévorons.

L’apprentissage est une des grandes trames de la série. Il est d’autant plus présent dans cette suite. Il apporte ainsi connaissances et réflexion à travers la fiction. Ne pas brûler les étapes, vouloir apprendre trop vite, savoir joindre l’utile à l’agréable…

Il est toujours intéressant d’évoluer dans cet univers de sorcier. La manière de pratiquer la magie nous est de plus en plus familier. Kamome Shirahama ne s’est pas seulement contentée des explications et indications contenues dans le précédent volume, elle continue à nous le faire découvrir, en nous partageant de nouveaux endroits, de nouveaux accessoires de magie, de nouveaux personnages… Nous continuons à explorer ce monde tout en avançant dans le récit.

La mangaka ne précipite pas les événements, elle ne passe pas d’une scène à l’autre sans l’avoir au préalable bien amenée et conclue. Elle prend le temps de poser chaque détail, en n’oubliant pas de rendre l’univers mystérieux et additif. Les questionnements concernant la Confrérie du Capuchon sont toujours un mystère.

> Les personnages

Les personnages sont le point fort de cette série. Avec douceur et mystère, ils nous apparaissent avec plus de clarté. Kamome Shirahma sait parfaitement doser les découvertes. Elle n’en dévoile pas trop mais assez pour ne pas nous sentir frustré. Elle continue d’entretenir les questionnements avec finesse.

Kieffrey est un protagoniste intéressant. Dans cette suite, une certaine gentillesse et délicatesse se ressent à travers ses comportements. Il apprend à ses élèves avec patience et bienveillance. Malgré son apparence, la sagesse et la maturité émanent de lui. Cependant, à travers cette tendresse, une âme de guerrier se cache.

Le caractère d’Agathe fut plaisant à déceler. Dans cette suite, elle n’est plus du tout le stéréotype de la peste. La mangaka lui apporte de la profondeur. Derrière son armure, son agressivité, sa quête de la perfection, son envie de sauter les étapes, elle cache une jeune fille en recherche d’amour.

Coco est un toujours un coup de cœur et agréable à suivre. Il sera vraiment captivant d’en savoir plus sur les autres protagonistes.

Points négatifs

> Le récit et les personnages

Aucun point négatif ne m’a paru visible. Cet univers est parfaitement ficelé et maîtrisé, sans incohérence.

Conclusion

Une excellente suite à la hauteur du précédent. L’univers de l’auteure évolue avec douceur et sans précipitation, nous permettant de savourer avec plaisir les aventures de Coco. Toutes les caractéristiques de cette série sont de nouveaux réunis pour notre plus grand plaisir. Un monde original à découvrir pour tous les amoureux du premier volume.

Note : 5/5

Citations tirées du livre

Ce n’est pas une honte, de ne pas tout savoir. J’espère qu’à force de vouloir tout réussir tout de suite… elle ne va pas se brûler les ailes….

Si tu as vraiment envie d’apprendre le plus vite possible… trouve une application à tes sorts dans la vie quotidienne. Aucun professeur ne te dira que la théorie est plus efficace que la pratique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :