L’Atelier des Sorciers, tome 1 de Kamome Shirahama

Vous rêvez de devenir sorcier ? Et si cela s’avérait être à la porté de tous ? Découvrez L’atelier des sorciers, tome 1 de Kamome Shirahama, aux éditions Pika édition.

Un coup de cœur.

Partie I : À la découverte du manga

> La couverture

Il faut savoir que la couverture de cet ouvrage est différente si vous achetez la version 48h BD, la version originale ou la version collector. Comme vous pouvez le voir en haut de mon article, je dispose de la version collector.

Petit coup de cœur pour cette dernière, elle représente sans équivoque l’atmosphère particulière de cette série, mêlant fantasy, magie et univers médiéval.

> Descriptions narratives et compagnies

Ce manga est classé dans le genre seinen (manga destiné aux jeunes adultes à partir de 17 ans).

Le genre prédominant est la Fantasy. Si nous voulons être plus précis, nous découvrons une série de high fantasy. La high fantasy est un sous-genre de la Fantasy, dans lequel les personnages évoluent dans un monde totalement différent du nôtre.

> Résumé

Coco est une simple mortelle vivant avec sa mère dans un petit hameau. Depuis l’achat d’un livre magique par un étrange homme masqué durant son enfance, elle rêve de pratiquer la magie, cet art aussi beau que dangereux possédé par une seule partie de la société : les sorciers.

Mais lorsque Coco fait la rencontre d’un jeune sorcier, sa vie bascule. Outrepassant la règle de ne pas regarder un sorcier pratiquer la magie, cette découverte la changera à jamais…

Pour le meilleur mais surtout pour le pire…

Partie II : Mon Avis

Points positifs

> Le récit

Une histoire fluide et parfaitement menée. Bien que l’univers des sorciers soit un thème récurent, Kamome Shirahama nous propose un manga original et sortant des sentiers battus avec des lois très bien établies. L’histoire est très différente d’Harry Potter. Le suspense est au rendez-vous. Nous tournons les pages avec envie, curieux de découvrir le monde de Coco. La manière de pratiquer la magie est une excellente idée. Il n’est plus question de baguettes magiques ou de pouvoirs mais de tout autre chose. Nous nous laissons transporter au fil des pages, émerveillés. La magie semble à portée de main. Dans son ensemble, le manga est magique. Ce dernier étant introducteur, les questions se multiplient pour notre plus grand plaisir. À la fin, nous n’avons aucune réponse et restons sur notre faim mais sans aucune frustration. Au contraire, nous voulons en savoir plus et nous procurer au plus tôt la suite. Aventure, magie et suspense, ce livre plaira à tous les sorciers.

> Les personnages

Coup de cœur à l’intention de Coco, nous nous attachons facilement à notre héroïne. Elle est elle-même, ne cherchant pas à être quelqu’un d’autre. Elle est pleine de bons sentiments et nous nous laissons attendrir. À travers Coco, Kamome Shirahama nous montre que malgré notre ignorance dans certains domaines, nous pouvons apporter de grandes choses et pratiquer le même art avec ses propres moyens. Les autres personnages ont des caractères différents, personne ne se ressemble. Hors Coco, de nombreux mystères entourent nos protagonistes. Leur passé nous restent totalement inconnu.

> Les illustrations

Entre certains chapitres ou au cours de l’histoire, des dessins nous sont fournis pour comprendre mieux l’utilisation de la magie, les fournitures ou encore découvrir le pays de Coco. Ces illustrations sont très bien dessinées et permettent de donner de la crédibilité au récit. Elles sont d’un grand intérêt et nous instruits sur le monde de L’atelier des sorciers avec délice. Nous avons l’impression de devenir un apprenti et de tenir un livre de la tour-bibliothèque. Quelque fois, le manga nous propose des illustrations moyenâgeuses avec finesse et logique. Quelques personnages ont une apparence adorable, notamment Coco. Il émane à travers ses traits une gentillesse sincère. Un véritable coup de cœur pour le dessin illustrant le chapitre 1.

Points négatifs

Selon moi, aucun point négatif est à souligner dans ce premier volume que ce soit au niveau du récit, des personnages ou des illustrations. L’univers est véritablement cohérent et immersif. Nous plongeons dans l’histoire avec une grande facilité.

Conclusion

Un manga introducteur tenant toutes ces promesses. Un univers empreint de magie et d’aventure à savourer avec délice. Kamome Shirahama nous dévoile un monde où la magie est à la portée de tous. Une fois le livre ouvert, vous êtes transporté aux fils des pages.

Note > qualité narrative

5/5

Note > ressenti personnel

5/5

Citation tirée du livre

Quand on apprend par cœur, on finit tôt ou tard par oublier… mais comprendre et expliquer avec ses propres mots permet de s’en imprégner. Ce qui te conduira… à la parfaite maîtrise de ton art…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :