Mes Acquisitions Livresques du mois de mai 2019

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Traditionnel article de fin de mois, je vous présente Mes Acquisitions Livresques du mois de mai 2019.

Qu’allons-nous trouver ?

Des contes revisités, un manga, un steampunk et des romans Fantasy.

Alors suivez-moi au détour de ma bibliothèque…

Magus of the librairy de Mitsu Izumi, aux éditions Ki-oon.

Un manga où magie et livre se côtoient pour ne former plus qu’un. Séduite par le résumé, il faisait partie de ma liste d’envies depuis quelque temps.

Résumé de l’éditeur :

“Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde !” Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ?

Maîtresse de tous les maux de Serena Valentino et Histoire Éternelle: Et si la mère de Belle avait maudit la Bête ? de Liz Braswell, aux éditions Hachette Heroes.

Ces deux livres font partie de deux collections attendues avec impatience Les Twisted Tales et Disney Villains.

En quoi consistent ces deux séries ?

C’est très simple, composait de deux thèmes, Les Twisted Tales et les Disney Vilains, ce concept s’inspire des classiques Disney. Pour l’instant, seuls les Villains (il y a deux « l » car c’est en anglais) sont sortis : Maléfique (Maîtresse de tous les mots) et Ursula (Pauvre âme en perdition). Ils racontent de quelle manière ces méchants sont devenus ainsi. Quant aux Twisted Tales, ils revisitent les contes en se posant la question suivante : Et si … que ce serait-il passé ? Deux Twisted Tales sont sorties : Et si la mère de Belle avait maudit la Bête ? Et si Aladdin n’avait jamais trouvé la lampe ?

À la fin de l’année, nous pourrons découvrir les Twisted Tales : Mulan, La Reine des Neiges et La Petite Sirène et les Villains : Mère Gothel et Les Étranges Sœurs.

Ne pouvant pas tous me les procurer, j’ai choisi ma méchante et mon film Disney préférés entre les quatre volumes.

Résumé de l’éditeur Maîtresse de tous les maux :

Nous connaissons tous cette histoire : une belle jeune fille rencontre un beau prince. Mais la demoiselle apprend qu’elle a été maudite par une Fée noire, la condamnant à sombrer dans un sommeil éternel. Malgré la protection de trois bonnes fées, la malédiction se réalise. Mais le bien triomphe du mal : le prince défait le dragon cracheur de feu, et réveille la princesse grâce à son baiser d’amour véritable. Pourtant, ce n’est que la moitié de l’histoire : qu’en est-il de la Fée noire, Maléfique ? Pourquoi maudit-elle cette princesse innocente ? Bien des récits ont tenté d’expliquer ses motivations. Voici l’une de ces histoires, un conte ancestral où l’amour et la trahison côtoient la magie et les rêves. Voici l’histoire de la Maîtresse de tous les maux.

Résumé de l’éditeur Histoire Éternelle: Et si la mère de Belle avait maudit la Bête ? :

Belle est une jeune femme vive : intelligente, ingénieuse, impatiente. Curieuse, elle n’aspire qu’à échapper définitivement à son petit village. Elle veut explorer le monde, malgré les réticences de son père à quitter leur chaumière, au cas où la mère de Belle reviendrait – une mère dont elle se souvient à peine.

Mais Belle est surtout la prisonnière d’une bête effrayante et colérique – et c’est son principal souci. Pourtant, quand Belle touche la rose enchantée de la Bête, des images étranges la submergent, des images d’une mère qu’elle pensait ne jamais revoir. Plus étrange encore, elle réalise que sa mère n’est autre que la belle enchanteresse qui, jadis, a maudit la Bête, son château, et tous ses habitants. Sous le choc, Belle et la Bête doivent s’unir pour percer le sombre secret autour de leurs familles – un secret vieux de vingt et un ans. Ceci n’est pas l’histoire de la Belle et la Bête telle que vous la connaissez. C’est une histoire de famille. De magie. D’amour. Une histoire où un seul détail peut tout changer.

Les orphelins de métal de Pádraig Kenny, aux éditions Lumen.

Steampunk jeunesse, ce livre faisait également partie de ma liste d’envies.

Résumé de l’éditeur :

 » Je sais à présent que j’ai un cœur, parce qu’il est brisé… ‘

Christopher a beau être orphelin, il fait l’envie de tous ses amis… des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots ! C’est que, contrairement à eux, il est ce qu’on appelle un Authentique : un être humain doté d’une âme, une vraie. Apprenti auprès d’un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d’avant – avant l’incendie qui lui a enlevé ses parents. Malheureusement, l’escroc se double d’un menteur… Absalom dissimule depuis des années un étonnant secret ! Quand la vérité éclate par une froide journée enneigée, le destin de Christopher est bouleversé à jamais. Enlevé par de parfaits inconnus, il part – enfin – à la découverte de lui-même. Mais c’est sans compter sur ses compagnons, qui ne l’entendent pas de cette oreille. Parmi eux, Lapoigne, un géant mécanique muet, Manda, petite fille perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas, ou encore Rob, qu’Absalom n’a jamais vraiment terminé. Bien décidée à rattraper Christopher, la joyeuse bande se lance à sa poursuite sur les routes à bord d’une camionnette dérobée à leur créateur… Embarquez dans l’aventure en compagnie d’êtres de chair et de métal qui, s’il leur manque littéralement quelques boulons, n’en sont pas moins terriblement attachants. Cette petite troupe de personnages hauts en couleur, excentriques et loyaux jusqu’à la mort mène tambour battant un bel hommage au Magicien d’Oz doublé d’un conte émouvant sur la nature humaine…

Kaléidoscope de Marie Caillet, aux éditions Castelmore.

J’attendais la sortie de ce livre avec impatience également. Il s’avère que j’ai déjà lu une série de cette auteure L’héritage des Darcers. Ce fut à l’époque un véritable coup de cœur pour cette trilogie. Par conséquent, lorsque j’ai vu son nouveau résumé fort intéressant, je ne pouvais pas passer à côté.

Résumé de l’éditeur :

Pour Naomi, adolescente timide et réservée, rien ne va plus : elle est obligée de déménager pour suivre sa mère et son copain à Dijon ! Au programme : maison délabrée, beau-père insupportable… et nouveau collège. Comment se refaire des amis quand on n’ose pas parler ? La vie perd toutes ses couleurs pour Naomi, jusqu’au jour où sa grand-mère lui offre un kaléidoscope peu ordinaire… Lorsqu’elle regarde à travers, la jeune fille voit des portes s’ouvrir sur des mondes inconnus et fabuleux, qui lui promettent des heures d’évasion. Arbres aux mille secrets, créatures cruelles et merveilleuses, nature changeante aux décors inconnus… À force de fuir la réalité, Naomi ne risque-t-elle pas de se perdre un peu plus… ?

Les secrets du Strom, cycle II, tome 1 : Le labyrinthe des âmes d’Emmanuelle et Benoît Saint Chamas, aux éditions Nathan.

Ce fut totalement par hasard et grâce à une proche que j’ai découvert ce titre. Je ne savais pas qu’une nouvelle saison de Strom venait de voir le jour. Grande adepte de la trilogie du cycle I, c’est avec joie que je continue cette aventure.

Résumé de l’éditeur :

Depuis des siècles, aux quatre coins de la planète, l’Organisation des Chevaliers de l’Insolite protège l’humanité contre les forces invisibles qui la menacent…

Au sein de cette société secrète, deux jeunes Chevaliers, Raphaël et Raphaëlle Chêne, lycéens de 15 ans, qui poursuivent leur formation dans les sous-sols de la Commanderie du Louvre. Le jour où des fuites et d’étranges vols sont commis au cœur de l’Organisation, les jumeaux doivent passer rapidement de la théorie à la pratique : l’équilibre du monde est en jeu !

Le Secret de Lomé, tome 2 : L’Odyssée de Lomé d’Alexiane de Lys, aux éditions Michel Lafon.

Après un excellent moment passé durant le premier volume, dont vous pouvez retrouver ma chronique : Le Secret de Lomé, tome 1 d’Alexiane de Lys, je me suis empressée de me procurer cette suite en aspirant à être autant séduite.

Résumé de l’éditeur :

Lorsque Lomé est arrivée dans l’univers inhospitalier de Bâl’Shanta, le prince Iollan l’a prise sous son aile et aidée à retrouver son monde à elle. Mais leur mission a échoué, et Lomé doit désormais tenter de survivre sans la présence rassurante de celui qu’elle aime à son côté.

Quand Iollan réapparaît des semaines plus tard, il doit se cacher : son père menace de le faire exécuter à tout moment. Sa décision est prise : il va accompagner Lomé sur Terre… mais quel est le prix à payer pour quitter Bâl’Shanta ?

Voici donc la fin de mes acquisitions ! J’espère que vous avez pu découvrir de nouveaux titres.

Bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s