Narnia, tome 1 : Le Neveu du magicien de C. S. Lewis

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Entendez-vous ce chant venu d’un pays lointain ? L’éveil de Narnia est en marche…

J’ai découvert les livres grâce aux adaptations cinématographiques d’Andrew Anderson. Ayant beaucoup aimé les films, notamment le premier, je voulais lire l’histoire original. J’avais déjà lu le neveu du magicien il y a plusieurs années, mais à l’époque je n’avais pas eu le temps de lire la suite. Grâce à une lecture commune, je m’y suis remise et m’apprête à lire les sept tomes ! J’ai passé un agréable moment durant ce premier tome, en compagnie de Digory et Polly.

Commençons par parler de la couverture. Je ne possède pas les livres séparément mais l’intégral, je ne pourrais donc pas vous donner mon ressenti sur ce premier tome, sachant, de plus, qu’il existe de nombreuses versions.

Néanmoins, je peux vous parler de la couverture de l’intégral, représentant la moitié du visage d’un lion, Aslan. Un drakkar est visible dans son oeil. Personnellement, j’aime beaucoup cette couverture, je trouve qu’Aslan est vraiment bien représenté, il ressemble à celui du film. On sent une certaine sagesse et majesté.

Au niveau de la narration, c’est une personne extérieure, un narrateur ou un conteur, qui nous raconte l’histoire de Digory et Polly.

Avant de commencer la lecture du roman, nous découvrons une illustration. A chaque début de chapitre, un dessin est visible.

Le thème principal de ce roman est la fantasy. Digory et Polly vivent à Londres et découvrent par l’intermédiaire de l’oncle de Digory l’existence d’autres mondes. Le livre a également un aspect moralisateur. L’écrivain apporte des valeurs comme l’honnêteté, l’amitié et le pardon. L’aventure est aussi un des thème le plus visible, ainsi qu’une quête présente vers la fin du livre.

Résumé :

Polly se délassait tranquillement dans son jardin, lorsque la tête d’un jeune garçon fit son apparition au dessus d’un mur du jardin. Nommé Digory, il vit depuis quelques temps à Londres avec son oncle, sa tante et sa mère gravement malade. De cette rencontre va naître une profonde amitié. Un jour alors qu’ils se retrouvent dans le repère secret de Polly, il décide d’explorer l’endroit car il pourrait conduire à une maison abandonnée, soit disant hantée. Ils partent à l’aventure et y découvrent une porte… Ils la franchissent avec appréhension… Malheurs à eux ! Cette porte ne conduit pas à la maison abandonnée mais au bureau de l’oncle Andrew, pièce interdite à Digory. Ils veulent faire demi tour mais il est trop tard, l’oncle Andrew, homme opportuniste, les a remarqué. Oncle Andrew qui cherchait depuis longtemps à parler à son neveu, y voit l’occasion rêvé d’accomplir une de ses expériences. Il suffirait que les enfants touchent des bagues conduisant à un autre monde et reviennent lui parler de leur découverte. Oncle Andrew ne sait pas quel monde s’y trouve mais il veut prendre le risque. D’une manière subtile, il obtint ce qu’il veut. Polly touche la bague et disparaît…

Quel monde s’y cache ? Que leur arriveront-ils ? Quelles aventures devront-ils faire face ?

Tout ne fait que commencer…

Points positifs de l’histoire :

J’ai beaucoup aimé qu’une personne extérieur raconte l’histoire. L’écriture est vivante. On a l’impression que l’auteur s’adresse à nous. J’ai énormément apprécié découvrir comment Narnia vit le jour et fut crée. Aslan est plus qu’un lion a la grande sagesse mais le créateur de ce monde. J’ai également beaucoup aimé comprendre le pourquoi du réverbère et la manière dont la Sorcière Blanche, Jadis, a investi Narnia car dans l’adaptation cinématographique, ni l’un ni l’autre, ne sont expliqués. J’ai bien aimé certains passages inspirés de la Bible, notamment lorsque Digory cueille une pomme et la représentation indirecte de Dieu à travers Aslan. Le côté moralisateur m’a beaucoup plus. On sent que derrière la fiction, l’écrivain souhaite apporter des valeurs. On peut le considérer comme un conte moderne, puisque les contes ont souvent cette volonté d’éduquer les jeunes générations.

Points négatifs de l’histoire :

Je n’en ai aucun. Je trouve que l’écrivain a son propre style d’écriture.

Les personnages principaux :

Digory : c’est un personnage intrépide, aimant le goût de l’aventure. Il agit souvent de manière impulsive, ne réfléchissant pas avant d’agir. Malgré tout, c’est un jeune garçon portant un amour fort pour sa mère, prêt à tout pour la guérir de sa maladie. Il possède une certaine loyauté et honnêteté. Quelque fois, ses raisonnements sont proches de ceux d’un adulte.

Lelle aime aussi le goût de l’aventure mais est plus posée que Digory. Elle réfléchie avant d’agir. Elle apporte un soutien constant à son ami même lorsqu’il agit mal envers elle.

Oncle Andrew : magicien voulant découvrir ce qui se cache en touchant des bagues magiques, on le croit fou mais il ne l’est pas. Au contraire, chaque chose est minutieusement réfléchie pour obtenir ce qu’il veut. Il possède peu de considération pour les autres, mais porte un regard prétentieux sur lui-même. Jamais il ne sacrifiera sa personne pour sa propre cause, préférant sacrifier les autres à la place.

Jadis : derrière une beauté et un charisme inégalé se cache une vile sorcière convoitant le pouvoir au plus haut point.

Points positifs des personnages :

L’écrivain cherche à travers chaque personnage à apporter des valeurs. Digory, le côté négatif de l’impulsivité mais aussi certaines valeurs comme l’honnêteté. L’oncle Andrew représente les personnes capable de sacrifier les autres, utiliser les animaux comme cobaye sans considération. L’écrivain montre que l’ambition peut conduire à des actes négatifs. La sorcière est la personnification parfaite de « méfier vous des apparences » car elle est aussi belle que cruelle.

Points négatifs des personnages :

Je n’en ai aucun. Cependant, c’est vrai que Polly reste un peu effacée par rapport à Digory.

Conclusion :

J’ai passé un bon moment. Je continuerai sans hésitation la saga. Je conseille ce livre aux personnes aimant le fantastique car je trouve que Narnia fait partie des grands classiques fantasy, tout comme Harry Potter. Je le conseille aussi bien aux petits qu’aux grands.

Note : 4,5/5

Citation tirée du livre :

– Chères créatures, retenti la voix joyeuse d’Aslan, je vous offre à jamais la terre de Narnia. Je vous offre les bois, les fruits, les fleuves. Je vous offre les étoiles et je vous offre ma personne. Les Bêtes muettes, celles qui n’ont pas été élu par moi, sont également vôtres. Sachez les traiter avec bonté et les protéger, mais ne retombez pas dans leur état, sans quoi vous seriez de nouveau privées de parole. Car tel est l’état originel à partir duquel vous avez été conçues et auquel vous pouvez revenir. Tâchez donc de l’éviter.

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Version intégrale :

Vous pouvez le trouver en version brochée uniquement en grand format.

Version simple :

Vous pouvez vous le trouver en version eBook et en version brochée.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Fnac, Cultura et Gallimard.

Alors bonne lecture et bonne découverte !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s