De la prison à la louange de Merlin Carothers

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Dans cet article, je vous propose de découvrir un livre autobiographique sur une partie de la vie de Merlin Carothers.

J’avais déjà lu ce livre il y a très longtemps. Ne sachant pas vraiment pourquoi, j’ai décidé de le relire. A l’époque, je me souviens m’être ennuyée. Je n’avais pas aimé et certaines choses restaient très floues.

Cependant, aujourd’hui, en vieillissant je ne n’ai pas la même façon de voir les choses et j’ai trouvé le livre vraiment très intéressant. Les pages ont défilé très rapidement, je l’ai dévoré ! Ce livre autobiographique, fait référence à une vision de la spiritualité et à l’univers de la religion chrétienne.

Parlons un petit peu de la couverture. Personnellement, je ne sais pas du tout ce que représente l’illustration. Un éclair ? Si vous avez des suggestions ou connaissez la réponse, je serai curieuse d’en savoir plus !

Au niveau de la narration, nous avons affaire à une autobiographie comme vous l’avez compris. Merlin Carothers, ancien parachutiste, expert en sabotage durant la Seconde Guerre Mondiale, nous plonge directement au moment de son arrestation pour désertion et vol, à l’âge de dix-neuf ans. Jeune homme en quête de sensation forte, alcoolique, trafiquant au marché au noir, habile aux jeux et escrocs, ne croyant pas en Dieu, rien ne le prédisposait à mener une carrière de pasteur puis aumônier militaire. Jusqu’au jour, en accompagnant ses grands-parents à l’église pour faire plaisir à ces derniers, il eut une sorte de révélation qui le changea à jamais, le menant à découvrir le vrai sens de la louange : remercier Dieu en toutes choses et accepter qu’il gère la vie des hommes.

J’ai beaucoup aimé la manière employée par l’auteur pour raconter son histoire. Ce n’est pas seulement, « j’ai vu, j’ai vécu… ». Grâce aux nombreux dialogues, ses écrits sont vraiment vivants. Nous n’avons pas l’impression de lire une autobiographie mais une histoire au point de vue interne. On sent vraiment son vécu derrière les mots.

Ce livre permet de réfléchir, de voir les choses autrement et de se rendre compte de la chance qu’on peut avoir même dans les plus petits détails de la vie. Notamment, dans un extrait du livre ( vous pouvez le retrouver dans mes citations ), Merlin n’aime pas, comme un grand nombre de personnes, se lever le matin, souhaitant se recoucher. Un matin, une voix dans sa tête, Dieu, lui demande s’il est heureux de pouvoir bouger et remuer son orteil, sa cheville, de s’asseoir, de parler, de se lever, de voir, sans exciter Merlin répondit « oui ». La voix lui fit donc comprendre l’importance de savoir apprécier et être reconnaissant des choses nous paraissant négatives. Comme lui dit la voix, certaines personnes sont obligées de rester clouer au lit pour telles ou telles raisons, sans doute seraient-elles heureuses d’avoir la chance de se lever tôt et d’aller travailler. Ce livre nous permet de relativiser certaines contraintes de la vie et remet en question nos façons de penser. J’ai également beaucoup apprécié suivre la vie de Merlin Carothers et découvrir les secrets de la louange. Je ne suis pas toujours en accord avec ses propos mais après on décide d’y croire ou pas, tout est une question de points de vue, d’idéaux et de croyances, je n’émettrai donc aucun avis par rapport à ça.

Je séparerai ce roman en trois parties. J’ai beaucoup aimé une dès partie permettant de découvrir comment il en est arrivé à croire en Dieu puis devenir pasteur et aumôniers militaire et une autre partie permettant de comprendre le sens de la louange et changer sa perception des choses. Je n’ai cependant pas apprécié une autre partie de ce livre, se situant à peu près au milieu. Je me suis posée certaines questions. A savoir : que veut dire parler en langue ? On ne le comprend pas tout de suite, il faut avancer dans la lecture et c’est plutôt gênant… Est-il possible d’entendre et comprendre une langue n’existant pas sur Terre ? Est-il rentré dans une secte ? Comment peut-on être soudainement submergé par l’amour ? Certains de ses dires peuvent paraître étranges, voir impossibles mais je me répète tout est une question de point de vue et surtout de vécu. De plus, Merlin Carothers emploie des termes religieux évidents pour lui, mais pas forcément évident pour tout le monde. C’est problématique selon moi, car cela empêche une totale compréhension de sa vie, tels que « avoir se propre Pentecôte » ou « baptême dans le Saint Esprit »… L’éditeur ou l’auteur aurait pu mettre en place un astérisque ou expliquer brièvement entre parenthèse. Il faut avoir le dictionnaire ou internet à porté de main. C’est à cause de ce point que je n’ai pas pu mettre 5/5.

Conclusion :

Je ne pensais pas passer un aussi bon moment en compagnie de Merlin, d’être aussi transportée et de lire le livre aussi vite, je le relirai volontiers ! Je le conseille à toutes personnes pratiquantes ou pas, croyantes ou pas car au delà de l’aspect religieux, il y a de vraies valeurs positives. Je le conseille également pour les personnes aimant lire mais n’ayant pas forcément le temps de le faire car l’écriture est fluide, le livre n’est pas gros et il se lit très rapidement. de plus, il est petit, permettant de l’emmener partout. Je le conseille à tout le monde mais pas à tous âges. Je pense, par exemple aux enfants, car il faut avoir un certain âge pour comprendre quelques passages et parfois même en possédant l’âge requis, on ne saisit pas tout.

Note : 4,5/5

Citations tirées du livre :

Comme l’a dit C. S. Lewis : la meilleure ruse de Satan est de convaincre le monde qu’il n’existe pas.

Le lendemain matin, j’étais assis sur le bord de mon lit, lorsque j’entendis une voix : – Que fais-tu ? – J’étais en train de me dire : « Si seulement je n’étais pas obligé de me lever ! » […] l’Esprit reprit : – Tu devrais être reconnaissant que ce soit maintenant le moment de te lever. […] Le lendemain matin, en m’éveillant, la première chose qui me vint à la pensée fut mon gros orteil droit. J’entendis : – Regarde si tu peux le bouger. […] – Es-tu reconnaissant de pouvoir le remuer ? – Oui, Seigneur. – Maintenant, essaie ta cheville. Es-tu reconnaissant ? […] – Et maintenant, ton genou. […] Maintenant, regarde si tu peux t’asseoir […] te lever […]. Regarde toi dans le miroir.[…] Maintenant dis quelque chose. […] Es-tu content de pouvoir parler en entendre ? – Oui, Seigneur. – Mon fils, parce-que je t’aime, je vais t’enseigner à dire merci pour toutes choses. Tu peux apprendre de cette leçon là où tu es – ou bien je peux te faire retourner au lit et t’immobiliser là, dans l’incapacité de bouger, de voir ou d’entendre, jusqu’à ce que tu aies appris cette leçon.

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver en version eBook sur Amazon. Et en version brochée petit format.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon, Decitre et La Procure.

Alors bonne découverte et bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s