Confession d’une séancière de Ketty Steward

Bonjour à toutes et à tous !🤗

Vous souhaitez découvrir les croyances créoles ? Ce livre est fait pour vous !

Tout d’abord, je remercie la maison édition Mü éditions et l’opération Masse critique de m’avoir permis de lire ce livre. Je vous avouerai que Confession d’une séancière ne faisait pas partie de mes premiers choix lors de l’événement mais je suis, cependant, contente d’avoir été tirée au sort sur ce roman. Cela m’a permis de découvrir un livre que je n’aurai pas acheté d’instinct en librairie. Ce roman n’intriguait beaucoup. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. le résumé, l’histoire et les personnages sont très énigmatiques, on ne sait pas où l’auteur veut nous emmener. Ce sont pour ces attraits que j’ai décidé de le sélectionner. Personnellement, j’ai un avis mitigé. D’un côté, j’ai bien aimé car on ressent toutes les recherches, le travail et l’investissement effectués par l’auteure derrière chaque histoire. de l’autre, je n’ai pas apprécié car l’univers ne me correspond pas. Malgré tout, selon moi, ce livre ne mérite pas une note en dessous de ⅘.

Parlons un petit peu de la couverture. Au premier abord, nous pourrions penser à avoir affaire à un livre faisant référence à l’univers de la mer, aux marins, avec les coquillages sur la première de couverture, mais pas du tout. Cependant, je pense que la couverture rappelle un des personnages présents, Papa Dlo, une sorte d’esprit de la mer, contrôlant les océans. Au niveau du titre, ne sachant pas ce qu’est une séancière j’ai décidé d’effectuer une petite recherche. Provenant des Antilles, une séanicière ou un séancier est un chaman pratiquant des rites vaudou pour invoquer les esprits dans le but de guérir le mal.

Au niveau de la narration, le livre est composé de plusieurs histoires entrecoupées de petits poèmes. A chaque histoire, les protagonistes ne se connaissent pas, ne viennent pas forcément du même endroit et sont différents, au niveau de leur âge et de leur origine. Petite exception, Papa Dlo et Manman Dlo sont aperçus dans deux, trois histoires. Néanmoins, je ne sais pas si toutes les histoires se passent à notre époque. Je ne pense pas, mais je peux me tromper. Vous trouverez des points de vues interne et omniscient. A la fin, vous découvrirez un petit lexique expliquant certains termes. Le thème ressortant dans ce roman est le fantastique. Chaque histoire se passe dans notre monde. Les personnages vivent comme nous mais des événements surnaturels plus ou moins sombres viennent ponctuer leur vie. L’autre thème apparaissant est la paranormal. Vous rencontrerez des esprits frappeurs, des esprits errants, des créatures maléfiques, des humains horribles ou se transformant en viles créatures la nuit.

Chaque histoire étant différente, je ne peux pas écrire un résumé comme j’ai l’habitude de le faire mais je peux cependant créer un lien. Chacune se termine bien et propose du fantastique paranormal plus ou moins sombre, mettant en scène comme je l’ai dit plus haut des viles créatures humaines ou pas et des esprits soit maléfiques, soit simplement errantes.

Point positifs des histoires :

J’ai beaucoup aimé les recherches effectuées par l’auteure. On sent qu’elle n’a pas écrit ces histoires simplement par inspiration. Elle m’a permis de découvrir des superstitions, des créatures, des légendes que je ne connaissais pas du tout. Bien que je n’affectionne pas particulièrement cet univers, les pages ont tourné très vite. Je voulais savoir ce qui allait se passer. L’auteure a su m’emmener dans ces histoires. le suspense est vraiment au rendez-vous. A chaque nouveau chapitre, une inquiétude montait en moi, mais la curiosité l’emportait, me demandant quelles nouvelles vils créatures je rencontrerais. Néanmoins, j’ai apprécié deux, trois histoires, comme La remplaçante ( personnellement, j’aurai aimé en découvrir plus ), Kolé séré ( une sorte histoire d’amour entre un mortel et un fantôme ), La po zombi ( pour le morale de l’histoire ) et Sainte-Marie de la mer ( pour le mystère ). Selon moi, Confesssion d’une séancière me fait penser à un carnet où une séancière aurait rassemblé plusieurs histoires vécues par différentes personnes. Je ne sais pas si l’auteur l’a imaginé ainsi mais je le ressens de cette manière. J’ai beaucoup aimé le fait que le livre soit composé de plusieurs dénouements. On ne se lasse pas, c’est une découverte à chaque fois. de plus, par la suite, on peut relire ou partager à l’oral telles ou telles histoires nous ayant séduit.

Points négatifs des histoires :

Bien que je n’ai pas apprécié, ce n’est pas pour moi un point négatif mais simplement un ressenti purement personnel. La plume de l’auteure est fluide, les histoires sont addictives et très bien écrites. Le seul point négatif pour moi est l’histoire Tala ka vini. L’écrivain l’a écrit en créole et n’a mis aucune traduction. Selon moi, c’est dommage et très gênant car ne parlant pas cette langue, je n’ai, bien entendu, rien compris. Je comprends la volonté de rendre hommage à ses origines mais une traduction m’aurait semblé bien. De plus, ça peut être frustrant et décevant.

Points positifs de tous les personnages :

Aucun ne se ressemble, chacun a son propre vécu et caractère. Nous n’avons pas cette impression de déjà vu.

Points négatifs de tous les personnages :

Je n’en ai aucun.

Conclusion :

Ce livre ne m’a pas permis de m’évader mais d’apprendre et de découvrir des superstitions, des légendes et des créatures maléfiques m’étant parfois inconnues, d’une manière ludique. Je conseille de lire ce livre durant la période d’Halloween car il est parfait pour cet événement. Je le conseille pour toutes les personnes aimant les romans mélangeant paranormal et fantastique sombre et celles aimant faire monter leur angoisse ou leur peur. Cependant, je le déconseille pour les âmes sensibles et les enfants car certaines histoires ne leur sont pas destinées.

Note : 4/5

Citation tirée du livre :

Souvent, je pense à eux trois, je regarde la tache sur mon ventre et je me souviens qu’il n’est pas bon de se moquer des gens différents. ( citation tirée de l’histoire « La po Zombi » )

Sous quels formats puis-je le trouver ?

Vous pouvez le trouver en version eBook. Et en version brochée petit format.

Où puis-je me le procurer ?

Vous pouvez l’acheter sur Amazon (temporairement en rupture de stock), Fnac et Mü éditions.

Bonne découverte et bonne lecture !📚

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s